Pour sortir de sa bulle cette semaine: Hollywood et l’affaire Harvey Weinstein

Photo: iStock

Comment sortir de ses propres ornières politiques et médiatiques à l’ère des réseaux sociaux et des algorithmes qui s’adaptent à nos opinions ? Le Devoir vous propose trois textes pour sortir de votre bulle.

Au menu cette semaine : trois regards conservateurs sur les répercussions de l’affaire Weinstein sur le monde d’Hollywood.

Les textes choisis viennent de la presse américaine et sont donc en anglais.

Photo: Capture d'écran

Indulgences

Tout le monde savait pour Harvey Weinstein, lance John Phillips dans cette chronique pour The Orange County Register. Pourquoi autant de gens ont-ils mis la tête dans le sable et l’ont laissé agir de la sorte pendant si longtemps ? Parce que tous ceux qui auraient pu l’arrêter étaient sur la liste de paie de Weinstein, tance Phillips. Weinstein s’est payé des « indulgences » sous forme de généreuses contributions, autant vers le politique que le communautaire. « Indulgences » que Phillips compare à celles que vendait l’Église catholique romaine au Moyen Âge et qui ont permis à Weinstein d’acheter le silence des « élites » pendant des décennies.

Extrait : « Hollywood’s liberal elite is in desperate need of a reformation that will put an end to their corrupt practice of looking the other way when women are mistreated. »

Traduction libre : « L'élite libérale d'Hollywood a désespérément besoin d'une réforme qui mettra fin à sa pratique corrompue qui consiste à détourner le regard lorsque les femmes sont maltraitées. »

Lisez l’article: « Harvey Weinstein and Hollywood’s secular, liberal indulgences »

Photo: Capture d'écran

« Conscience morale »

Pour le critique de cinéma Kyle Smith, il est presque impossible de croire sur parole ces grandes stars qui ont dit ne rien savoir des actes révoltants de Weinstein. Selon lui, l’affaire Weinstein vient démasquer l’élite d’Hollywood. Des acteurs de premier plan comme George Clooney, Meryl Streep, Brad Pitt ou encore Matt Damon ne pourront plus prétendre être la « conscience morale » des États-Unis. Comment pourraient-ils l’être maintenant qu’on sait qu’ils ont fermé les yeux sur les agissements de Harvey Weinstein ? demande en substance Kyle Smith.

Extrait : « The Weinstein debacle has implicated more or less everyone in Hollywood who knew about the abhorrent behavior and remained silent, which must mean just about everyone in Hollywood. From now on the leading Hollywood personalities deserve nothing but derision when they pretend to be courageous truth-tellers. »

Traduction libre : « La débâcle de Weinstein a impliqué plus ou moins tout le monde à Hollywood qui était au fait du comportement odieux et est resté silencieux. Ce qui doit représenter à peu près tout le monde à Hollywood. Désormais, les principales personnalités hollywoodiennes ne méritent rien d'autre que d’être tournées en dérision lorsqu'elles prétendent être courageuses et dire la vérité. »

Lisez l’article: « The Hollywood Conspiracy of Silence »

Photo: Capture d'écran

Traumatisme

L’affaire Weinstein est « sordide », écrit le père Raymond J. de Souza dans sa chronique au National Post, mais grâce à elle, « le fléau de la prédation sexuelle » a désormais moins d’endroits où se cacher. Après le clergé, l’armée, les sports et la politique, c’est au tour du monde du divertissement d’être traumatisé par ce genre de scandale, écrit-il. Pour de Souza, qui est prêtre catholique de l'archidiocèse de Kingston, en Ontario, toute cette histoire indique aussi qu’il est fini le temps où les héros de la gauche progressiste obtenaient un passe-droit dans les médias en matière de méconduite sexuelle.

Extrait : « So the tale so often replicated in other parts of the culture has now come to be told about the celebrity world of Hollywood and New York. This must be deeply traumatizing for those accustomed to condemning others for insufficient virtue. »

Traduction libre : « Donc, le conte si souvent reproduit dans d'autres parties de la culture a fait son entrée le monde des célébrités d'Hollywood et de New York. Cela doit être profondément traumatisant pour ceux qui sont habitués à condamner les autres pour manque de vertu. »

Lisez l’article: « Weinstein's downfall must be traumatizing for Hollywood hypocrites »