Harvard désinvite Chelsea Manning

Photo: Balestramedia Agence France-Presse Chelsea Manning

Washington — La prestigieuse Université Harvard a renoncé vendredi à inviter Chelsea Manning, l’ancienne informatrice de WikiLeaks condamnée pour trahison, à venir y donner des cours pendant un an, après des réactions outragées de deux responsables de la CIA. Harvard avait annoncé jeudi non seulement avoir invité Mme Manning, nouvelle identité du soldat Bradley Manning qui a changé de genre pendant qu’il était en prison, à venir parler devant les étudiants, mais lui avoir accordé également le titre de « visiting fellow ». Dès cette annonce, en protestation, le directeur de la CIA, Mike Pompeo, qui devait parler jeudi soir lors d’un forum à Harvard, a annoncé qu’il ne viendrait pas. Un ancien directeur de la CIA, Mike Morrell, a lui renoncé au titre honorifique de « senior fellow » qu’il avait reçu récemment. Vendredi, un responsable de l’université a annoncé que celle-ci n’accorderait finalement pas le titre de « visiting fellow » à Chelsea Manning, même si celle-ci est toujours invitée à venir parler devant les étudiants.