Décret migratoire: entente à l’amiable autour d’un volet

Un volet de la saga judiciaire autour du décret migratoire de Donald Trump, qui avait semé le chaos dans les aéroports fin janvier, se termine : le gouvernement américain a accepté d’aider les personnes interdites d’entrée aux États-Unis par ce décret à faire de nouvelles demandes de visa. Cette décision du gouvernement met fin à une des plaintes déposées contre lui par des associations de défense des libertés. Dans le cadre d’un accord à l’amiable publié jeudi, le gouvernement américain s’est engagé à les autoriser à déposer de nouvelles demandes, et à leur fournir les coordonnées des associations d’aide juridique bénévoles pour les aider.