Une nouvelle salve de Trump contre les médias

Donald Trump
Photo: Mandel Ngan Agence France-Presse Donald Trump

Washington — Donald Trump s’en est de nouveau pris samedi matin aux médias, qu’il accuse de véhiculer la « haine » envers lui, poursuivant notamment sa passe d’armes particulièrement acrimonieuse avec deux journalistes de la chaîne MSNBC.

Sa querelle avec les présentateurs de la chaîne, dont la violence des mots a choqué jusque dans le camp républicain, a donné lieu samedi à une série de tweets matinaux avec, à la clé, une nouvelle salve d’insultes.

« Le fou Joe Scarborough et Mika [Brzezinski] bête comme ses pieds ne sont pas de mauvaises personnes, mais leur mauvaise émission est dominée par leurs patrons de NBC », a écrit Donald Trump en citant la chaîne dont il dénonce régulièrement la couverture qu’il juge partiale.

 

 

C’est avec ces deux journalistes, en couple à l’écran et dans la vie, que le président Trump s’est livré jeudi et vendredi à deux jours d’altercation par tweets et éditoriaux interposés.

Le milliardaire a notamment reproché à « la folle Mika au faible QI » et à « Joe le psychopathe » de donner une vision biaisée de son administration à l’antenne, les intéressés dénonçant de leur côté des « insultes de cour d’école », un président « à la dérive » et mettant en doute sa santé mentale.

Samedi, les attaques de Donald Trump ne visaient toutefois pas que ces deux journalistes, mais bien les médias en général.

« Le fait est que Greta Van Susteren a été lâchée par ses patrons hors de contrôle chez @NBC et @Comcast parce qu’elle refusait d’accepter la “haine de Trump” ! », a tonné le président républicain, qui entretient une relation ultra-conflictuelle avec les médias depuis son entrée en campagne.

 

 

Dans un autre tweet samedi, Donald Trump a trouvé un motif de satisfaction et s’est dit « extrêmement heureux de voir que CNN a finalement été mis à jour pour [ses] #FakeNews et son journalisme de caniveau ».

 

 

Ce n’était, dit-il, qu’une « question de temps ».

3 commentaires
  • Yvon Bureau - Abonné 1 juillet 2017 19 h 43

    Bientôt il va démissionner

    «Vous ne me méritez plus», affirmera t il.

  • Nicole Delisle - Abonné 2 juillet 2017 05 h 46

    S'il savait diriger son pays plutôt que savoir tweeter en insul.tant tout le monde!

    À le voir critiquer constamment les médias, se plaindre et insulter ceux qui ont découvert qu'il ne sait pas être un bon président, il donne l'impression qu'il passe son temps à s'occuper à regarder la télévision ou lire les journaux, au lieu de faire ce pourquoi il a été élu. Son entourage doit être là pour diriger vraiment alors que lui
    analyse ce que l'on dit de lui, tellement sa petite personne occupe toute sa vie. Il n'est là que pour signer ses décrets devant les caméras et recevoir les autres dignitaires. Et la fin de semaine, il se repose! Belle présidence en perspective! Il passera sûrement à l'histoire mais pas pour les raisons que l'on devrait penser!

  • Jacques Morissette - Inscrit 2 juillet 2017 08 h 57

    Donald Trump, un favorisé, ne semble pas conscient qu'il l'est.

    La seule vérité qui compte pour Donald Trump, c'est la sienne. Celles des autres, pour lui, elles ne sont pas recevables. A-t-il eu besoin de réfléchir pour devenir millionnaire? Je ne pense pas si j'en juge par ce que j'ai lu dans les médias. Apparemment, il aurait débuté sa carrière, si on peut s'exprimer ainsi, un petit $10 millions en poche, reçu de son père.