Trump largement impopulaire... sauf en Russie et en Israël

<p>La baisse de confiance qui touche le chef d’État américain est particulièrement prononcée parmi les alliés des États-Unis en Europe et en Asie, ainsi qu’au Canada et au Mexique.</p>
Photo: Nicholas Kamm Agence France-Presse

La baisse de confiance qui touche le chef d’État américain est particulièrement prononcée parmi les alliés des États-Unis en Europe et en Asie, ainsi qu’au Canada et au Mexique.

Washington — Le président américain Donald Trump est largement impopulaire à l’étranger, avec une exception notable en Russie et en Israël, où on lui fait davantage confiance que dans Barack Obama en son temps, révèle une enquête du Pew Research Center réalisée dans 37 pays.

Seulement 22 % des personnes interrogées déclarent avoir confiance en Donald Trump pour gérer le rôle des États-Unis dans les affaires mondiales, un chiffre à rapprocher des 64 % de confiance envers Barack Obama dans les dernières années de sa présidence, relève le Pew Research Center.
 

Obama received much higher ratings at the end of his presidency than Trump gets today

 


« La part de l’opinion publique ayant une opinion positive des États-Unis s’est effondrée dans divers pays, en Amérique latine, en Amérique du Nord, en Europe, en Asie et en Afrique », commente l’institut de sondages.

La baisse de confiance qui touche le chef d’État américain est particulièrement prononcée parmi les alliés des États-Unis en Europe et en Asie, ainsi qu’au Canada et au Mexique, détaille l’étude.

La Russie et Israël sont les seuls pays où les personnes sondées affirment faire davantage confiance en Trump qu’à Obama.

Changing views of the U.S.: Favorability down across world, but up in Russia

Sur certaines initiatives précises portées par Trump, 76 % des personnes interrogées déclarent être contre son projet de construction d’un mur sur la frontière avec le Mexique, dont le but avancé par le président américain est d’empêcher le passage de criminels, de migrants illégaux ou de drogues vers les États-Unis.

L’étude met en lumière un taux similaire d’opposition concernant sa volonté de se retirer de traités commerciaux internationaux, de l’accord de Paris sur le climat, ou encore de l’interdiction d’entrée sur le territoire américain des ressortissants de six pays musulmans.

Trump ne semble pas faire mieux sur le plan personnel. « Aux yeux de la plupart des personnes interrogées dans le monde, le nouveau locataire de la Maison-Blanche est arrogant, intolérant, voire dangereux », précise un communiqué accompagnant le sondage.

« Parmi les points positifs, il obtient sa meilleure cote de popularité pour son image d’homme fort. Moins de personnes estiment en revanche qu’il est charismatique, particulièrement compétent ou qu’il s’intéresse aux gens ordinaires », ajoute le communiqué.

Aux États-Unis, un sondage publié par CBS la semaine dernière accordait 36 % d’opinions favorables à Trump, au plus bas depuis son arrivée au pouvoir.

1 commentaire
  • Marcel (Fafouin) Blais - Abonné 27 juin 2017 20 h 51

    … « trumper » !

    « La Russie et Israël sont les seuls pays où les personnes sondées affirment faire davantage confiance en Trump qu’à Obama. » (AFP-ÉU)

    Populaires ou selon ?!, Obama et Trump sont des personnes dont leur vision du monde représente, tout autant des deux, douceur et rigueur, tant et si bien que leur niveau de popularité, variable, peut égaliser ou friser le ZÉRO !

    De plus, ces deux politiciens proviennent de formations politiques passablement opposées ou férocement antinomiques ; des formations susceptibles des pires aberrations et d’agréables moments !

    Pendant que Barak fait, possiblement, ses mémoires sur la Russie ou Israël, Donald règne en maître sur la Maison Blanche !

    Faut pas, hélas ou désormais ?!, se …

    … « trumper » ! - 27 juin 2017