Une vague de chaleur force l’annulation de vols dans l’Ouest américain

La compagnie American Airlines a annulé 43 vols en Arizona, mardi.
Photo: Rhona Wise Agence France-Presse La compagnie American Airlines a annulé 43 vols en Arizona, mardi.

Los Angeles — Une vague de chaleur, marquée par des températures records notamment dans les États de l’Arizona et du Nevada, dans l’ouest des États-Unis, a entraîné l’annulation de vols, des incendies et des coupures d’électricité.

La compagnie aérienne American Airlines a cloué au sol mardi 43 vols au départ ou à destination de l’aéroport de Phoenix en Arizona, où le mercure devrait flirter avec les 50 degrés Celsius.

Ces vols devaient être opérés par deux partenaires régionaux, Skywest et Mesa, avec des appareils de petite taille ne pouvant décoller au-delà de certaines températures, a expliqué à l’AFP Ross Feinstein, porte-parole d’American Airlines, précisant que l’altitude de l’aéroport entrait également en considération.

« Pour Phoenix, la limite est de 118 degrés » Farenheit (48 degrés Celsius), a-t-il relevé.

Cette vague de chaleur a affecté une grande partie de l’Ouest des États-Unis où des températures supérieures à 38 degrés sont attendues toute la semaine, a précisé une porte-parole des services météorologiques nationaux.

Le Nevada et le sud de la Californie sont également concernés, a indiqué Bianca Hernandez, précisant que le record enregistré en 2016 à Phoenix (46,6 degrés Celsius) avait été égalé lundi et que près de 49 degrés étaient attendus mardi.

Une alerte canicule a été lancée pour une partie de la Californie.

Incendies et coupures d’électricité

Plusieurs coupures d’électricité ont été signalées à travers la Californie, la population ayant davantage recours aux appareils de climatisation, ce qui sollicite le réseau électrique au-delà de ses capacités.

Plusieurs départs de feux ont en outre été répertoriés dans l’État, en particulier dans la forêt nationale de San Bernardino (à une centaine de kilomètres à l’est de Los Angeles), où 450 pompiers combattaient les flammes qui ont déjà détruit près de 4 kilomètres carrés.