La Maison-Blanche chasse des médias de son point de presse

Plusieurs médias américains se sont vu refuser l’accès au point de presse de la Maison-Blanche.
Photo: Brendan Smialowski Agence France-Presse Plusieurs médias américains se sont vu refuser l’accès au point de presse de la Maison-Blanche.

Plusieurs médias américains se sont vu refuser l'accès au point de presse de la Maison-Blanche, vendredi après-midi, une mesure hautement inhabituelle dans le milieu politico-médiatique américain.

Parmi les exclus, on compte d'importants médias traditionnels – CNN, le New York Times et le Los Angeles Times –, mais aussi le média numérique Politico. En signe de solidarité, d'autres médias, dont l'Associated Press et le magazine TIME, ont décidé de boycotter le point de presse.

Des médias plus conservateurs, comme Breitbart News et One America News Network (OANN), ont été inclus dans le groupe autorisé à y assister.

Les exclus ont rapidement dénoncé le geste. « Rien de tel n'est jamais arrivé à la Maison-Blanche pendant notre longue histoire », a affirmé Dean Baquet, le rédacteur en chef du New York Times, sur le site web du quotidien.

De son côté, CNN a fait usage des médias sociaux pour faire entendre sa colère. « Apparemment, c’est de cette manière que [la Maison-Blanche] réplique quand on rapporte des faits qu’elle n’aime pas », ont tweeté les porte-paroles du réseau d'information continue.

 

Interrogé à propos de la décision, un porte-parole de la Maison-Blanche, Raj Shah, a nié que le geste visait des médias en particulier.

Plus de détails à venir.

À voir en vidéo