Le «Washington Post» contre l’obscurité

Washington — Le Washington Post a dévoilé un nouveau slogan sur son site Internet : « Democracy Dies in Darkness » (« La démocratie meurt dans l’obscurité »), témoignant d’un regain de mobilisation des médias américains sous l’ère Trump. Ce slogan est apparu pour la première fois jeudi sur la version en ligne du quotidien américain, et doit prochainement être ajouté également sur la manchette du journal. L’expression « Democracy Dies in Darkness » est souvent utilisée par Bob Woodward, éditorialiste du Washington Post et légende du journalisme américain pour ses révélations sur le scandale du Watergate pendant la présidence de Richard Nixon. L’élection de Trump a du reste donné un coup de fouet au journal, qui a recensé 98,4 millions de visiteurs sur son Internet au mois de janvier, alors que Trump entrait en fonction, soit 41 % de plus qu’à la même période un an auparavant.

1 commentaire
  • Jean Coulombe - Inscrit 23 février 2017 09 h 54

    le Washinton Post..

    Non,oubliez... C'est la prédominence du juridique et des droits individuels
    qui tue lentement la démocratie.Dire qu'un seul homme, élu par une minorité,
    suivi par une petite foule de députés plus partisans que pensants,ait réussi
    cette monstruosité....un peuple assis... et assisté....quelle merde!!!le