États-Unis: les intronisations dans l'histoire

Le 20 janvier 1953, Dwight D. Eisenhower était assermenté comme 34e président des États-Unis par le juge en chef de la Cour suprême, Fred Vinson. Son vice-président Richard Nixon se tient à sa droite.
Photo: Archives Associated Press Le 20 janvier 1953, Dwight D. Eisenhower était assermenté comme 34e président des États-Unis par le juge en chef de la Cour suprême, Fred Vinson. Son vice-président Richard Nixon se tient à sa droite.
Depuis 1933, le 20e amendement de la Constitution américaine fixe le début des mandats du président et du vice-président au 20 janvier. Et c’est depuis 1937 que la cérémonie d’assermentation se tient sur les marches du Capitole, dans le centre de Washington. À la veille de l’intronisation de Donald Trump, voici une brève histoire de cette cérémonie codifiée, de Dwight D. Eisenhower à Barack Obama.

 


20 janvier 1953. Dwight D. Eisenhower est assermenté comme 34e président des États-Unis par le juge en chef de la Cour suprême, Fred Vinson. Son vice-président Richard Nixon se tient à sa droite. Photo: Associated Press
 


21 janvier 1957. Dwight D. Eisenhower est assermenté pour un second mandat. Comme il est de coutume lorsque le 20 janvier tombe un dimanche, une prestation de serment privée s’était tenue la veille afin de respecter le 20e amendement de la Constitution, qui fixe le début et la fin d’un mandat présidentiel. Photo: Associated Press
 


20 janvier 1961. Le président John F. Kennedy, qui vient d’être assermenté comme 36e président des États-Unis, prononce son discours inaugural devant le Capitole. Son vice-président Lyndon B. Johnson, son adversaire Richard Nixon, le sénateur John Sparkman et l’ancien président Harry Truman sont présents. Photo: Associated Press
 


22 novembre 1963. À bord de l’avion présidentiel Air Force One, à l’aéroport de Dallas, Lyndon B. Johnson prête serment comme 37e président des États-Unis, quelques heures après l’assassinat du président Kennedy. À ses côtés, la veuve du président, Jacqueline Kennedy, devant la juge fédérale Sarah T. Hughes. Photo: Associated Press / White House, Cecil Stoughton, via the John Fitzgerald Kennedy Library, Boston)
 


20 janvier 1965. Lyndon Baines Johnson est assermenté pour un premier mandat complet comme président, après avoir succédé au président Kennedy, assassiné 14 mois plus tôt. Photo: Associated Press
 


20 janvier 1969. Richard M. Nixon est assermenté comme 37e président des États-Unis, devant son prédécesseur Lyndon B. Johnson. Photo: La Maison-Blanche
 


20 janvier 1973. Richard M. Nixon est assermenté pour un second mandat présidentiel par le juge en chef de la Cour suprême, Warren Burger. Photo: Ollie Atkins / La Maison-Blanche
 


9 août 1974. Gerald Ford prête serment comme 38e président des États-Unis, à la suite de la démission de Richard Nixon dans la foulée du scandale du Watergate. La cérémonie se tient dans la East Room de la Maison-Blanche en présence du juge en chef de la Cour suprême, Warren Burger. Photo: Associated Press
 


20 janvier 1977. Jimmy Carter après son assermentation comme 39e président des États-Unis, empruntant Pennsylvania Avenue aux côtés de sa femme Rosalynn et de leur fille, Amy, pour la traditionnelle marche entre le Capitole et la Maison-Blanche. Photo: Associated Press / Suzanne Vlamis
 


20 janvier 1981. Ronald Reagan prête serment comme 40e président des États-Unis sous les yeux de sa femme, Nancy Reagan. Photo: Associated Press
 


20 janvier 1985. Ronald Reagan est assermenté pour un second mandat comme président des États-Unis, devant le juge en chef de la Cour suprême, Warren Burger. Puisque le jour tombe un dimanche, il s’agit d’une cérémonie privée à la Maison-Blanche, afin de respecter le 20e amendement de la Constitution, qui fixe le début et la fin d’un mandat. Une seconde assermentation, publique cette fois, s’est tenue le lendemain devant le Capitole. Photo: Associated Press / Patrick Leahy
 


20 janvier 1989. George H. Bush est félicité par son prédécesseur, Ronald Reagan, après avoir prêté serment comme 41e président des États-Unis. Puisque la cérémonie marquait le 200e anniversaire de la présidence américaine, il a prêté serment sur deux bibles: l’une sur laquelle George Washington a prêté serment en 1789, l’autre appartenant à la famille Bush. Photo: Associated Press / Bob Daugherty
 


20 janvier 1993. Bill Clinton prête serment comme 42e président des États-Unis, aux côtés de sa femme Hillary et de sa fille Chelsea, devant le juge en chef de la Cour suprême, William H. Rehnquist. Photo: Associated Press / Ed Reinke
 


20 janvier 1997. Le président Bill Clinton est assermenté pour un second mandat. Photo: Associated Press / Ron Edmonds
 


20 janvier 2001. George W. Bush est assermenté comme 43e président des États-Unis, devant le juge en chef de la Cour suprême des États-Unis, William H. Rehnquist. Photo: Associated Press / Stephen Savoia
 


20 janvier 2005. Le président Bush prête serment pour son second mandat aux côtés de sa femme Laura, et de ses filles Jenna et Barbara. Photo: Associated Press / Stephan Savoia
 


20 janvier 2009. Barack Obama prête serment à titre de 44e président des États-Unis, devant le juge en chef de la Cour suprême, John Roberts. Il est accompagné par sa femme Michelle, qui tient la bible d’Abraham Lincoln, et de ses filles Sasha et Malia. Lors de la cérémonie, le juge Roberts s’était trompé dans le serment à prononcer. Photo: Associated Press / Chuck Kennedy
 


21 janvier 2013. Le président Barack Obama est assermenté pour son second mandat par le juge en chef John Roberts. Comme il est de coutume lorsque le 20 janvier tombe un dimanche, une prestation de serment privée s’était tenue la veille afin de respecter le 20e amendement de la Constitution, qui fixe le début et la fin d’un mandat présidentiel. Photo: Associated Press / Evan Vucci