Tout ce que vous devez savoir sur la journée d’intronisation

Environ 28 000 agents du département de la Sécurité intérieure, de l’Agence des services secrets ont été déployés pour assurer la sécurité, ainsi que 3000 policiers et 5000 soldats de la Garde nationale.
Photo: Scott Olson / Getty Images / Agence France-Presse Environ 28 000 agents du département de la Sécurité intérieure, de l’Agence des services secrets ont été déployés pour assurer la sécurité, ainsi que 3000 policiers et 5000 soldats de la Garde nationale.

Le programme

Matinée Service religieux à l’église épiscopalienne St. John, auquel assisteront les familles de Donald Trump et du vice-président désigné Mike Pence. Cette tradition a été instaurée en 1933 par Franklin D. Roosevelt.

Le président sortant, Barack Obama, et sa femme Michelle accueilleront Donald et Melania Trump pour un thé à la Maison-Blanche, avant de se joindre au cortège qui les mènera sur le parterre du Capitole.

 

Cérémonie d’intronisation

9 h 30 Ouverture de la cérémonie sur le thème Uniquely American par la fanfare des marines et par le sénateur Roy Blunt, suivie des discours de trois cardinaux et de prestations de la chorale de l’Université du Missouri.

11 h 30 Le vice-président Mike Pence prononcera son serment d’office devant le juge de la Cour suprême Clarence Thomas, suivi d’un chant par The Mormon Tabernacle Choir.

12 h Le futur 45e président des États-Unis, Donald John Trump, prêtera serment devant le juge de la Cour suprême John Roberts. Il utilisera la bible de l’ancien président Abraham Lincoln et une autre offerte par sa mère en 1955.

Autour de midi, Donald Trump prononcera son discours d’entrée en fonction, puis une jeune soprano de 16 ans, Jackie Evancho, entonnera l’hymne national américain.

12 h 30 Déjeuner du Congrès, auquel messieurs Pence et Trump assistent au Capitole.

Autour de 15 h Défilé présidentiel du Capitole à la Maison-Blanche. Plus de 8000 participants doivent défiler sur ce parcours de 2,4 kilomètres, dont différents corps d’armée, des corps à cheval, des groupes de vétérans, plusieurs fanfares de collèges et de nombreuses associations de jeunes, de cadets et de scouts.

Les absents, les présents

Présents Seront notamment présents les juges de la Cour suprême, les anciens présidents des États-Unis Jimmy Carter, George W. Bush et Bill Clinton, ainsi que son épouse, l’ex-rivale démocrate de Trump, Hillary Clinton, la majorité des élus du Congrès, le comédien John A. Voight, l’ex-maire de New York Rudolf Giulani et l’ambassadeur de France aux États-Unis, Gérard Araud.

Absents Pour protester contre le discours de Trump, une quarantaine de parlementaires, soit le tiers des élus démocrates, boycotteront la cérémonie, dont John Lewis, icône des droits civiques écorchée par le président désigné. La plupart des vedettes approchées ont boudé l’invitation, y compris la chanteuse Jennifer Holliday, qui avait d’abord accepté. Il n’est pas dans la tradition des premiers ministres canadiens d’assister à cette cérémonie, le gouvernement Trudeau a plutôt dépêché Chrystia Freeland, Harjit Sattan et Jimm Carr, respectivement ministres des Affaires étrangères, de la Défense nationale et des Ressources naturelles.

Le coût La facture de la « journée présidentielle » oscillera entre 175 millions et 200 millions $US. Ces frais incluent les mesures de sécurité, la cérémonie d’entrée en fonction, les dîners, les concerts, les bals officiels et le défilé. Donald Trump a amassé pour ce faire 90 millions auprès de donateurs privés. Le reste sera assumé par les contribuables américains.

La sécurité Environ 28 000 agents du département de la Sécurité intérieure, de l’Agence des services secrets ont été déployés pour assurer la sécurité, ainsi que 3000 policiers et 5000 soldats de la Garde nationale.

1 commentaire
  • Diane Germain - Abonné 20 janvier 2017 08 h 58

    Le retour de l'ascenceur

    M. Trump a amassé 90 millions $US auprès de donateurs privés pour défrayer les coûts de son investiture lesquels oscilleront entre 175 et 200 millions $US. Personnellement, je crois que ces donateurs privés sont déjà en ligne à attendre le retour de l'ascenceur... à suivre.