Soudan du Sud: embargo et sanctions rejetés

Nations unies — Un projet américain de résolution imposant un embargo sur les armes au Soudan du Sud et des sanctions contre certains dirigeants de ce pays a été rejeté vendredi lors d’un vote au Conseil de sécurité de l’ONU. Washington a sonné l’alarme : des atrocités de masse sont sur le point d’être commises dans le pays en proie à une guerre civile depuis 2013. Mais son projet de résolution n’a rassemblé que sept votes favorables, face à huit abstentions parmi les 15 membres du Conseil. « Cela n’aurait pas dû être une résolution controversée », a regretté l’ambassadrice américaine auprès des Nations unies, Samantha Power. « L’Histoire jugera de manière très sévère leur décision », a poursuivi la représentante américaine. L’initiative américaine a été soutenue par le Royaume-Uni et la France, mais la Russie, la Chine, le Japon, la Malaisie, le Venezuela et trois pays africains — Angola, Égypte, Sénégal — se sont abstenus. Le rejet de cette proposition constitue un revers pour Washington, qui avait fortement soutenu l’indépendance du Soudan du Sud en 2011. Deux ans plus tard, la plus jeune nation du monde a plongé dans une guerre civile qui a fait des dizaines de milliers de morts.