Donald Trump nommé «personnalité de l’année»

<p>Le président désigné apparaît en couverture du magazine avec le titre <em>« Donald Trump, président des États désunis d’Amérique ».</em></p>
Photo: Time Inc.

Le président désigné apparaît en couverture du magazine avec le titre « Donald Trump, président des États désunis d’Amérique ».

Le magazine Time a désigné mercredi Donald Trump « Personnalité de l’année » 2016, après qu’il eut déjoué les pronostics en remportant l’élection présidentielle américaine.

 

« C’est un très, très grand honneur », a réagi en direct à la télévision le milliardaire et magnat de l’immobilier, qui avait laissé entendre qu’il était arrivé en tête de ce prestigieux classement avec quelques minutes d’avance sur Twitter.

 

Le républicain apparaît en couverture du célèbre magazine au liseré rouge avec le titre « Donald Trump, président des États désunis d’Amérique ».

 

 

« Depuis 90 ans, nous nommons la personne qui a eu la plus grande influence, pour le meilleur ou pour le pire. Alors, est-ce que ce sera le meilleur ou le pire ? Le défi pour Donald Trump est que le pays est en profond désaccord sur la réponse », a souligné la rédactrice en chef de Time, Nancy Gibbs.

 

« Pour avoir rappelé à l’Amérique que la démagogie se nourrit de désespoir et que la vérité ne vaut que pour la confiance qu’on accorde à ceux qui l’énoncent, pour avoir donné confiance à un électorat caché en canalisant ses colères et en diffusant ses peurs, pour avoir esquissé la culture politique de demain en démolissant celle d’hier, Donald Trump est la personnalité de l’année 2016 », a-t-elle ajouté.

 

« Pendant toute la vie publique de Trump, les leaders d’opinion et les intellectuels l’ont traité par le mépris, comme une vulgaire bête de foire, un homme de spectacle haut en couleurs et pauvre en contenu. Mais ce que ses détracteurs n’ont jamais compris, c’est que leur dédain l’a rendu plus fort. Il s’est nourri de ce mépris et l’a utilisé pour faire la une de la presse populaire et créer un lien avec les gens de base », explique encore le magazine dans le portrait du futur président des États-Unis qui accompagne son choix.

 

Le magazine américain décerne cette récompense depuis 1927. Les lauréats des années précédentes ont fréquemment été des personnalités politiques et dirigeants au pouvoir ou récemment élus.

 

La chancelière allemande Angela Merkel avait été la « Personnalité de l’année » 2015. L’actuel président américain Barack Obama fut désigné en 2008 et 2012.


 
4 commentaires
  • Marc Lacroix - Abonné 7 décembre 2016 13 h 14

    Un éclatante démonstration du vide américain !

    La seule chose remarquable chez cet individu, nonobstant le fait qu'il soit d'une fatuité immensurable, c'est le fait qu'il a accédé la présidence américaine.

    Je croyais que le Time était un magazine sérieux, mais là, j'ai la confirmation que ce n'est pas le cas !

    • François Dugal - Inscrit 7 décembre 2016 23 h 08

      Oui, mais avec le «vide américain», vient l'armée la plus puissante du monde munie de l'arsenal nucléaire le plus dévastateur (capable de faire sauter toute la planète bleue au complet au moins une vingtaine de fois), dont le président américain en est le commandant suprême.
      C'est regrettable à dire, mais ce «clown» a bel et bien la plus grande influence et le plus grand pouvoir au monde : ayaons collectivement le courage de regarder la vérité en face, monsieur Lacroix.

  • Marcel (Fafouin) Blais - Abonné 7 décembre 2016 17 h 52

    Bof !?!

    « Depuis 90 ans, nous nommons la personne qui a eu la plus grande influence, pour le meilleur ou pour le pire. Alors, est-ce que ce sera le meilleur ou le pire ? » (Nancy Gibbs, Rédactrice en chef, Time)

    Drôle de nomination !

    Depuis 90 ans ???

    Bof !?! - 7 déc 2016 -

  • Louise Collette - Abonnée 8 décembre 2016 12 h 08

    Ouf...

    Personnalité de l'année, imaginez un peu les autres...