Paroles de New-Yorkais

Charles Mannings, 71 ans, chef cuisinier à la retraite
Photo: Jean-Frédéric Légaré-Tremblay Charles Mannings, 71 ans, chef cuisinier à la retraite
Les New-Yorkais, qui verront Hillary Clinton et Donald Trump revenir au bercail pour la soirée électorale ce mardi, ont hâte de tourner la page après une longue et acrimonieuse campagne. Le Devoir est allé à leur rencontre dans les rues de Brooklyn et de Manhattan. Portraits et paroles. Photos de Jean-Frédéric Légaré-Tremblay


1. Alison Wadness, 29 ans, consultante dans le milieu financier | « La soirée électorale me rend nerveuse. Un peu. Mais Hillary l’emportera sûrement. Je suis confiante. J’ai surtout hâte que ce soit fini. Je n’en peux plus de toute cette merde : les insultes, les scandales… Je me demande encore si cette campagne a vraiment eu lieu ou si c’était un cauchemar. »



2. Bryan Petternoster, 22 ans, étudiant en marketing numérique | « Si j’avais su le printemps dernier que je voterais pour Hillary... Je la hais! C’est une politicienne comme les autres. Je ne lui fais pas confiance. Elle n’est pas transparente. Mais je n’ai pas le choix, il faut que je vote pour elle. Même si mon vote ne change rien, parce que New York restera bleu [démocrate] mardi soir, je veux envoyer un message : il faut rejeter l’autre [Trump]. »



3. Charles Mannings, 71 ans, chef cuisinier à la retraite | « J’espère que Trump peut tous nos sauver. J’ai voté pour les démocrates toute ma vie, mais là, c’est terminé. Ils ont mal gouverné pendant des décennies, ils n’ont rien fait pour nous. Il y a un système pour les riches et un autre pour les pauvres. Trump est le seul qui peut changer ça. Tout le monde pense qu’Hillary va l’emporter, mais je pense qu’ils vont avoir une grosse surprise mardi soir… »



4. Christine Martorana, 40 ans, gestionnaire dans le milieu de la santé | « Ça ne m’empêche pas de dormir, mais… je suis vraiment nerveuse de voir Trump gagner. En même temps, je ne sais toujours pas pour qui je vais voter… Hillary, j’ai vraiment de la difficulté à lui faire confiance… Je ne sais pas. Peut-être le candidat d’un tiers parti. » | Robert Martorana, 45 ans, gestionnaire dans le secteur de ventes | « Il y a déjà assez d’instabilité dans le monde pour ne pas en rajouter avec un président Trump. Mais je n’aime pas Hillary non plus… Je vais peut-être devoir voter pour elle quand même. Heureusement, avec ces deux-là, qu’on a un Congrès ! »



5. Jimmy Guevara, 18 ans, aide-cuisinier | « Je ne pense pas qu’un président Trump ou Clinton, ça change grand chose. Les deux ont été comme des enfants qui se chamaillent pendant la campagne! J’aurais aimé voter pour quelqu’un comme Bernie Sanders, une personne qui se bat pour le vrai monde... Je ne sais toujours pas pour qui je vais voter. »



6. Paul Barrera, 52 ans, entrepreneur en construction | « J’ai très hâte de pouvoir dire que cette campagne est derrière nous. Ça a vraiment été une triste affaire. Je voyage beaucoup et devant les étrangers, je suis embarrassé… Trump n’a aucune chance mardi. Les sondages sont clairs. Hillary sera élue… et destituée un mois plus tard. C’est une criminelle. Eh oui, c’est comme ça… Je me fous que ce soit l’un ou l’autre qui soit élu. »



7. Sarah Neil, 21 ans, barmaid | « C’était fou, cette élection. Divertissant, même. En même temps, que 40 % des Américains donnent leur vote à Trump, ça me dépasse. Pour une New-Yorkaise comme moi qui vote démocrate, comme à peu près tout le monde ici, ça montre qu’il y a comme deux pays. On est vraiment divisés. C’est ça qui m’attriste. »



8. Sasha Agranov, 42 ans, ingénieur informatique « Dieu merci, c’est presque fini ! Clinton va l’emporter — c’est sûr — et elle pourra se mettre au travail… Cette campagne a été horrible, elle a détruit pas mal de chose. Les relations hommes-femmes, par exemple. Avec les propos vulgaires de Trump sur les femmes, ses gestes, il y a une distance et une méfiance qui s’est installée entre les sexes. »



9. Tamika Artis, 32 ans, brigadière | « Je suis terrifiée à l’idée que Trump soit élu. C’est un raciste, il ne respecte personne sauf lui-même. Quel genre d’exemple donne-t-il aux jeunes ! ? Mais il n’a pas beaucoup de chance. Hillary Clinton sera élue, j’en suis sûre. Et elle poursuivra l’œuvre de son mari. Elle a appris de lui. J’adore Bill… » Pour consulter ce reportage en grand format, cliquez ici.