À travers le fiel, les promesses

Le candidat républicain, Donald Trump
Photo: Le candidat républicain, Donald Trump
La course de 2016 aura été marquée davantage par les scandales, les déclarations rocambolesques et les attaques personnelles que par les plateformes des deux principaux candidats à la Maison-Blanche. «Le Devoir» résume ici les principaux engagements.

 

Le clan Trump


Taxes et impôts
  • promet de réduire le nombre de tranches d’imposition en le faisant passer de sept à trois;    
  • de couper les impôts sur les sociétés en les faisant passer de 35 % à 15 %;
  • d’éliminer les taxes foncières;    

Économie
  • promet de créer 25 millions d’emplois d’ici les dix prochains années en mettant en avant des mesures protectionnistes, en investissant dans les infrastructures et en s’attaquant au déficit commercial;
  • de développer la production d’énergies fossiles à l’échelle du pays;

Immigration
  • promet de construire un mur de 3200 kilomètres sur la frontière américano-mexicaine ;
  • de durcir les lois et règlements sur l’immigration et la déportation d’immigrants illégaux ;
  • d’abaisser les seuils d’immigration actuellement en vigueur;

Affaires étrangères
  • promet de réchauffer les relations américaines avec la Russie de Vladimir Poutine afin d’accroître la sécurité du pays;
  • de systématiquement faire primer les intérêts américains en politique étrangère;
  • d’éradiquer le groupe État islamique, et envisage de déployer des troupes au sol;

Loi et ordre
  • promet d’augmenter les pouvoirs des forces policières, ce qui leur permettrait d’user plus facilement de la force et de pratiquer le profilage;
  • de protéger le droit de circuler librement avec des armes à feu;

Climat
  • promet de couper dans le financement des programmes et organismes luttant contre le changement climatique, comme l’Environmental Protection Agency;
  • de mettre la hache dans l’accord de Paris et tous les autres accords relatifs à l’environnement, pour prétexte que « les changements climatiques n’existent pas »;

Droits de la mère et de la petite enfance
  • promet d’instaurer un congé de maternité (mais pas de paternité) payé de six semaines.

Le clan Clinton


Taxes et impôts
  • promet d’imposer davantage les plus riches, notamment avec une « surimposition » de 4 % pour les foyers gagnant plus de 5 millions qui servirait en retour à financer l’accès à l’université gratuit pour les Américains les plus pauvres;
  • de mettre fin à diverses échappatoires dont profitent les mieux nantis;

Économie
  • promet de créer 10 millions d’emplois en investissant dans le secteur manufacturier de pointe, la technologie, l’énergie renouvelable et les petites entreprises, de même que la formation professionnelle;
  • Même si elle s’est déjà montrée très favorable au Partenariat transpacifique, Mme Clinton a depuis retiré son appui à cet accord;

Immigration
  • promet de poursuivre l’initiative du président Obama, qui a permis à plusieurs immigrants non documentés et à leurs familles d’accéder à la résidence permanente;
  • veut faire passer le nombre de réfugiés syriens accueillis annuellement de 10 000 à 65 000;

Affaires étrangères
  • promet de jouer un rôle bien plus actif dans la lutte contre le groupe État islamique, notamment en armant les rebelles syriens, et de poursuivre la présence américaine en Afghanistan;

Loi et ordre
  • s’oppose aux peines minimales;
  • souhaite que les personnes condamnées pour des crimes non violents liés à la drogue bénéficient de programmes de réinsertion plutôt que de prison ferme;
  • veut interdire les armes d’assaut et imposer des vérifications plus strictes lors de l’achat;

Climat
  • s’oppose à un moratoire sur l’extraction du gaz de schiste, mais souhaite imposer des règles plus strictes au sein de l’industrie énergétique;

Droits de la mère et petite enfance
  • s’engage à ce que les familles ne dépensent pas plus de 10 % de leurs revenus en frais de garderie et souhaite créer des maternelles quatre ans à l’échelle du pays.