Clinton est en bonne santé et apte à servir, assure son médecin

Un panneau placé sur la route menant à la résidence des Clinton à Chappaqua souhaite un prompt rétablissement à la candidate démocrate. 
Photo: Don Emmert Agence France-Presse Un panneau placé sur la route menant à la résidence des Clinton à Chappaqua souhaite un prompt rétablissement à la candidate démocrate. 

Alors qu’elle doit reprendre jeudi sa campagne, Hillary Clinton a publié mercredi une lettre détaillée de son médecin affirmant qu’elle était en bonne santé et apte à devenir présidente, Donald Trump livrant lui aussi quelques détails sur le sujet.

Leur santé est devenue un enjeu dans la campagne présidentielle américaine depuis la pneumonie de Mme Clinton annoncée dimanche. Les récents sondages montrent que l’écart se resserre entre les deux candidats à la Maison-Blanche et sous la pression, chacun a fait son effort de transparence à sa façon.

Hillary Clinton, qui passait mercredi une dernière journée à soigner sa pneumonie chez elle à Chappaqua, au nord de New York, avant de replonger dans la campagne, a rendu publique une lettre de deux pages de son médecin traitant. Le médecin, Lisa Bardack, y affirme qu’elle se remet bien de sa pneumonie, avec des antibiotiques et du repos, et qu’elle « reste en bonne santé et apte à servir comme présidente des États-Unis ».

Le courrier précise qu’avant sa pneumonie, « modérée » et « non contagieuse », elle n’a souffert cette année que d’une sinusite et d’une infection d’une oreille en janvier.

Il donne sa pression artérielle, son niveau de cholestérol, le fait qu’elle prend des médicaments pour hypothyroïdie et détaille aussi les autres médicaments que prend la candidate démocrate, notamment des anticoagulants.

Trump chez Dr Oz

Photo: Evan Vucci Associated Press Donald Trump lors d'une visite à Flint, au Michigan, mercredi

Donald Trump, ancienne star de téléréalité, a lui choisi le plateau d’une célèbre émission médicale, Dr Oz Show, pour partager avec son animateur un récent bilan de santé établi par son médecin traitant. L’émission enregistrée mercredi devait être diffusée jeudi.

Donald Trump avait auparavant laissé entendre qu’il ne rentrerait pas dans les détails. L’animateur, le docteur Mehmet Oz, avait pour sa part déclaré qu’il n’entendait pas poser de questions auxquelles Donald Trump ne voudrait pas répondre. On y a appris le poids de Donald Trump (121 kilos) et sa pression artérielle, selon des spectateurs à l’enregistrement. Mais pas forcément beaucoup plus.

L’équipe de campagne de Hillary Clinton a dénoncé « une comédie ».

Les deux candidats à la Maison-Blanche avaient promis lundi d’en dire plus sur leur santé après le tumulte provoqué par l’annonce que Mme Clinton, victime d’un malaise aux commémorations du 11-Septembre à New York, souffrait d’une pneumonie.


Colin Powell égratigne Trump et Clinton

Washington — Dans des courriels qui ont été récemment rendus publics après lui avoir été volés par des pirates informatiques, l’ancien secrétaire d’État américain Colin Powell qualifie Donald Trump de « honte nationale » et déplore que Hillary Clinton puisse vouloir comparer ses pratiques de courriel aux siennes. Le contenu des courriels a tout d’abord été dévoilé par le site BuzzFeed, tard mardi. M. Powell, un général à la retraite très respecté qui a servi plusieurs présidents républicains, a déclaré au site qu’il ne conteste pas leur authenticité. Dans ces courriels, M. Powell explique être demeuré relativement silencieux pendant la montée de M. Trump, puisque « de le traiter d’idiot ne fait que l’encourager ». M. Powell dénonce aussi l’entourage de la candidate démocrate pour avoir cherché à l’empêtrer dans la controverse qui entoure son utilisation d’un serveur privé pendant qu’elle était secrétaire d’État.