Fusillade meurtrière au Michigan

Chicago — Un détenu s’est emparé d’une arme de service et a ouvert le feu lundi dans un tribunal américain, tuant deux huissiers et blessant un policier alors qu’il tentait de s’échapper, avant d’être lui-même abattu, selon la police locale. « Un détenu tentait d’être transféré de sa cellule » lorsqu’il est « parvenu à désarmer l’un des policiers », a déclaré Paul Bailey, le shérif du comté de Berrien, dans le nord des États-Unis. L’adjoint du shérif et un civil ont été blessés pendant les faits et hospitalisés dans un état stable, a-t-il précisé. Les enquêteurs interrogeaient des témoins et consultaient les images des caméras de sécurité pour tenter de mieux comprendre ce qui s’est passé au troisième étage de ce tribunal du Michigan.

1 commentaire
  • Jean-Guy Mailhot - Inscrit 11 juillet 2016 20 h 55

    Deuxième amendement des U.S.A.

    Quand le deuxième amendement des États-Unis d'Amérique est:

    ''... la Constitution des États-Unis d’Amérique garantit pour tout citoyen américain le droit de porter des armes''...

    ...faut pas s'attendre à ce que tout se règle à l'amiable, ou à coups de mouchoirs et de sacoches.

    Surtout dans un pays où beaucoup de jeunes sont passés par l'entrainement et la mentalité militaires, et un pays où plusieurs membres actuels et anciens de l'armée ont déjà abattu de sang froid par devoir patriotique: des afghans, des irakiens, des vietnamiens etc etc. Tuer n'est pas si effrayant pour plusieurs, et une solution même.

    L'éducation et la pratique militaires de ces jeunes et de leurs collègues citoyens, ne s'effacent pas une fois le devoir militaire accompli.

    Je ne remets pas en cause toutes les interventions militaires américaines, certaines cependant.

    Mais que ses jeunes aient fait parti d'une guerre juste ou injuste, il n'en demeure pas moins qu'ils ont appris que tuer n'est pas nécessairement mauvais.

    Les U.S.A. doivent malheureusement vivre avec ça. Surtout quand des armes comme des semi-automatiques sont vendus quasiment dans des Wall-Mart, que des parents initient leurs enfants aux armes dans les très nombreux champs de tirs ouverts à tous comme les terrains de baseball.