Portrait-robot de l’Afro-Américain

La vie est dure pour les Noirs aux États-Unis. Un demi-siècle après le mouvement d’émancipation lancé par Rosa Parks, Martin Luther King et d’autres militants, les Afro-Américains restent moins éduqués, gagnent moins d’argent et meurent plus jeunes que la moyenne de leurs concitoyens. Zoom sur des inégalités qui divisent encore la nation américaine.

Situation familiale. L’âge médian des hommes noirs est de 31 ans, comparativement à 36 ans pour l’ensemble des hommes. Les familles de noirs comptent davantage d’enfants, mais les Noirs meurent plus jeunes (70 ans) que le reste de la population masculine (75,9 ans).

Éducation. Les Noirs sont moins éduqués : 17 % d’entre eux ont obtenu un diplôme universitaire, comparativement à 30 % des hommes, toutes origines ethniques confondues. Près d’un Noir sur cinq (18 %) a décroché avant d’obtenir un diplôme d’études secondaires (high school), comparativement à 14 % de l’ensemble des hommes.

Emploi. Les Noirs sont plus susceptibles d’être au chômage : 11,2 % d’entre eux sont sans emploi, comparativement à 7,3 % des autres Américains. Ils occupent davantage des emplois manuels (36 % sont des cols bleus comparativement à 17 % de l’ensemble des hommes), moins de postes de cols blancs (42 % c. 75 %) et travaillent davantage dans l’industrie peu rémunérée des services (23 % c. 8 %).

Revenu. Les Noirs ont des revenus moindres que l’ensemble des hommes (37 290 $ contre 48 099 $). Et près d’un Noir sur cinq (26 %) vit sous le seuil de la pauvreté, comparativement à 15 % de l’ensemble des hommes.

Incarcération. Trois fois plus de Noirs aboutissent en prison : 6 % d’entre eux, contre 2 % de l’ensemble des hommes. Plus préoccupant : environ le tiers (34 %) des Noirs sont d’ex-délinquants qui ont été condamnés pour un délit, ce qui nuit à leurs chances d’avoir un emploi.

État matrimonial. Les Noirs sont moins susceptibles d’être en couple : 51 % ne se sont jamais mariés, comparativement à 36 % de l’ensemble des hommes américains. À l’inverse, 50 % des hommes, toutes origines ethniques confondues, sont mariés, comparativement à 32 % des Noirs. Ceux-ci sont aussi davantage divorcés (10 % c. 2 %) et séparés (4 % c. 3 %).

Source : Recensement américain de 2013 analysé par le site BlackDemographics.com
Consultez tous les textes de notre dossier :
1 commentaire
  • Jean Lacoursière - Abonné 9 juillet 2016 09 h 46

    Erreur de calcul (26 % = 1/4)

    "Et près d’un Noir sur cinq (26 %) vit sous le seuil de la pauvreté."