Exécutions: Pfizer interdit l’utilisation de ses produits

Photo: David J. Phillip Associated Press

Le géant pharmaceutique Pfizer a annoncé qu’il interdisait l’administration de ses produits pour des injections létales. Pfizer a expliqué dans un communiqué publié sur son site Internet, vendredi, que ses produits étaient fabriqués pour « améliorer et sauver la vie des patients ». L’entreprise s’oppose donc « fermement » à ce qu’ils soient utilisés pour infliger la peine de mort à des prisonniers. L’annonce de Pfizer aura vraisemblablement peu d’effets immédiats. Sa décision fait suite à une mesure adoptée précédemment, après l’acquisition de l’entreprise Hospira, l’année dernière. Hospira, établie à Lake Forest en Illinois, avait proscrit l’utilisation de ses produits pour la peine capitale, comme l’avaient fait plusieurs autres sociétés pharmaceutiques. Ce nouveau développement signifie que les 25 entreprises approuvées par le gouvernement américain pour fournir les substances servant aux exécutions ont maintenant interdit leur utilisation à cette fin, selon Reprieve, une organisation de New York qui s’oppose à la peine de mort.