Freddie Gray : autre procès à Baltimore

Baltimore — Un procès emblématique de l’homicide d’un Noir américain dans un fourgon de police s’est ouvert jeudi à Baltimore, ville symbole aux États-Unis du fossé entre les communautés. Edward Nero fait partie des six policiers devant être jugés séparément dans cette cité portuaire de la côte atlantique pour le décès de Freddie Gray, à l’âge de 25 ans. La victime, les membres entravés, avait subi une fracture brutale des vertèbres cervicales. Le policier est accusé de violences volontaires, mise en danger de la vie d’autrui et fautes professionnelles. Un premier agent parmi les six a déjà été jugé en décembre mais, après plus de deux semaines d’audience, son procès s’était conclu sur une annulation surprise, les jurés ayant échoué à s’accorder sur un verdict. Résultat, plus d’un an après la mort de Freddie Gray, personne n’a encore été condamné et le flou demeure sur ce qui s’est vraiment passé dans le fameux fourgon. Les policiers poursuivis — trois Blancs et trois Noirs dont une femme — plaident la thèse de la blessure accidentelle fatale, lors du transport le 12 avril 2015. Pour la famille de Freddie Gray et une bonne partie des habitants noirs de Baltimore, ce dossier est au contraire un cas d’école des brutalités policières contre leur communauté.