Des résidus d’une mine d’or atteignent le Nouveau-Mexique

Farmington — La coulée de boue jaune provenant d’une mine d’or abandonnée qui se déverse dans un cours d’eau du sud-ouest du Colorado, aux États-Unis, a atteint le Nouveau-Mexique, a déclaré un responsable samedi.

Le déversement a atteint la ville d’Aztec vendredi soir, et celle de Farmington samedi matin, a précisé le directeur des services d’urgence du comté de San Juan, Don Cooper.

Des fonctionnaires des deux villes ont temporairement bloqué l’accès des flots de la rivière Animas à leurs usines de traitement de l’eau. Ils ont affirmé que les communautés avaient 90 jours de réserves d’eau et d’autres sources auxquelles elles peuvent s’approvisionner.

« Nous ne pouvons pas faire grand-chose, a admis M. Cooper. Nous pouvons garder les gens éloignés [de la rivière] et continuer de faire des tests. Nous ne savons pas encore à quel point c’est grave. »

Près de 3,8 millions de litres d’eaux usées de la mine Gold King — inactive depuis 1923 — ont commencé à se déverser dans la rivière Animas mercredi, quand une équipe de nettoyage supervisée par l’Agence pour la protection de l’environnement a accidentellement rompu une digue de débris qui s’était formée à l’intérieur de la mine.

Aucun risque pour la santé n’a été détecté, mais les tests et les analyses se poursuivent. Des responsables fédéraux ont déclaré que le déversement contenait des métaux lourds, dont du plomb et de l’arsenic, ainsi que du cuivre, de l’aluminium et du cadmium.

Mis à part le Nouveau-Mexique, les eaux usées se rapprochent de l’Utah. La rivière Animas se déverse dans la rivière San Juan, qui rejoint quant à elle la rivière Colorado dans le lac Powell, qui fait partie de la Glen Canyon National Recreation Area.