La Caroline du Sud va bannir le drapeau confédéré

Washington — La Chambre des représentants de Caroline du Sud a voté jeudi à une forte majorité en faveur du retrait du drapeau confédéré qui flotte devant le parlement local et qui est considéré comme un symbole de racisme. Le vote s’est déroulé avant l’aube après une journée et une nuit de débats: 94 voix ont été favorables au retrait, contre 20. Il fallait une majorité des deux tiers pour entériner la mesure.

Tard dans la nuit, l’élue républicaine Jenny Horne a prononcé un discours emprunt d’émotion pour appeler au retrait de ce «symbole de haine».

«Je ne peux pas croire que nous n’aurons pas le coeur dans cette assemblée de faire quelque chose de significatif, et de supprimer ce symbole de haine vendredi», a-t-elle dit au bord des larmes.

La décision, déjà adoptée mardi par le Sénat de Caroline du Sud par 37 voix contre 3, doit être transmise à la gouverneure de Caroline du Sud, Nikki Haley, qui y est favorable.

«C’est un nouveau jour pour la Caroline du Sud, un jour dont nous devons tous être fiers, un jour qui nous rapproche tous ensemble alors que nous continuons à nous remettre» du massacre du 17 juin à Charleston, a notamment écrit Mme Haley sur sa page Facebook.

Selon des informations de presse, Mme Haley pourrait demander d’ici à la fin de la semaine le retrait du drapeau, qui flotte depuis une quinzaine d’années à côté d’un monument en souvenir de la Guerre de Sécession (1861-1865), dans les jardins du parlement de Columbia, la capitale de l’État.

Le retrait de ce drapeau, régulièrement critiqué par les associations noires car symbolisant l’esclavage, a été demandé depuis le massacre de neuf Noirs le 17 juin dans une église de Charleston par un partisan de la suprématie blanche, Dylann Roof, 21 ans.

Le pasteur et sénateur Clementa Pinckney, à qui ses collègues ont rendu hommage en accueillant sa veuve, faisait partie des victimes. Son pupitre avait été recouvert d’un drap noir pendant les deux jours de débats, lundi et mardi.

Les quelques opposants au retrait du drapeau avaient fait un baroud d’honneur au Sénat en évoquant avant le vote l’histoire du Sud.

À voir en vidéo