É.-U.: en moyenne deux personnes tuées par la police chaque jour

Washington — La police américaine a tué en moyenne plus de deux personnes par jour cette année, a révélé dimanche le Washington Post qui a utilisé ses propres chiffres faute de statistiques complètes au niveau fédéral. Selon le quotidien, qui a enquêté sur ces homicides à travers tout le pays, au moins 385 personnes ont été tuées par la police aux États-Unis depuis janvier, soit un peu plus de deux personnes par jour. Ce chiffre est beaucoup plus élevé que les données fédérales officielles, les quelque 17 000 agences de police d’État et locale n’étant pas tenues de publier les statistiques sur ce type d’homicides. « Ces homicides sont bien insuffisamment signalés », a affirmé au journal Jim Bueermann, ancien chef de police à la tête aujourd’hui d’une ONG qui cherche à améliorer l’application des lois. « Nous ne réduirons pas le nombre d’homicides par la police si nous ne commençons pas par collecter correctement cette information ». Le Washington Post a publié ce décompte alors que le pays est secoué par un débat très vif sur le niveau des violences policières, notamment à l’encontre des communautés noire et latino. Des émeutes avaient éclaté après la mort en août 2014 de Michael Brown, un Noir de 18 ans, sous les balles de la police, à Ferguson, dans le Missouri.