Washington refuse de lever le voile

Le gouvernement américain a fait appel de l’injonction d’un juge de Guantánamo lui ordonnant de lever le voile sur des pans entiers du programme de prisons secrètes de la CIA, a-t-on appris lundi sur le site des tribunaux militaires.

 

Dans un document de 26 pages daté du 23 avril, mais dont le contenu vient d’être déclassifié, le chef des procureurs militaires, Mark Martins, demande au juge de Guantánamo de revoir son ordre historique du 14 avril.

 

Dans ce jugement, le colonel James Pohl a ordonné au gouvernement de livrer à la défense quantité d’éléments sur les prisons secrètes par lesquelles les principaux accusés de Guantánamo sont passés.

 

Dans son appel, le général Martins demande au juge d’attendre la publication annoncée d’un rapport du Sénat sur ce programme de détention et d’interrogatoires utilisé après le 11 septembre 2001.

 

Invoquant « la sécurité nationale » à de multiples reprises, le procureur affirme « avoir déjà livré 245 000 pages à la défense » ainsi que « des résumés et des déclarations » évitant la publication d’informations classifiées tout en donnant « la même capacité » de défense à l’accusé.

À voir en vidéo