Le Nobel à Manning?

Oslo — Des soutiens de Bradley Manning, soldat américain jugé pour avoir transmis des documents confidentiels à WikiLeaks, ont remis lundi à l’Institut Nobel d’Oslo une pétition géante pour que le prix de la paix lui soit attribué. Selon eux, un tel prix permettrait aussi de dissiper « le nuage » qui « plane au-dessus du comité Nobel norvégien » depuis l’attribution de la prestigieuse récompense au président américain Barack Obama en 2009 alors qu’il était tout juste entré en fonction et qu’il venait de décider d’intensifier l’effort de guerre en Afghanistan. « Personne n’a fait plus pour combattre ce que Martin Luther King Junior appelait“ la folie du militarisme” que Bradley Manning », explique le texte qui a rassemblé plus de 103 000 signatures. Jugé par une cour martiale pour avoir transmis quelque 700 000 documents diplomatiques et militaires au site Internet WikiLeaks, Bradley Manning a été reconnu coupable le mois dernier de 20 chefs d’accusation, notamment cinq violations de la loi sur l’espionnage. Passible de jusqu’à 90 années de prison, il devrait bientôt être fixé sur sa peine. Selon le journaliste américain Norman Solomon, l’un des initiateurs de la pétition, un Nobel au soldat de 25 ans soulignerait l’importance des lanceurs d’alerte pour la paix et la démocratie.

À voir en vidéo