Le président serbe s’excuse pour Srebrenica

Le président serbe, Tomislav Nikolic, qui avait provoqué une vive émotion en juin en niant le génocide de Srebrenica, a, contre toute attente, fait volte-face en s’excusant « à genoux » pour ce massacre commis par les forces serbes en juillet 1995, mais en évitant le terme de « génocide ». M. Nikolic, un nationaliste populiste, ancien allié du défunt président serbe Slobodan Milosevic avait provoqué en juin 2012 une vive émotion en Bosnie et dans les pays Occidentaux en déclarant qu’« il n’y a pas eu de génocide à Srebrenica ».

1 commentaire
  • Georges LeSueur - Inscrit 26 avril 2013 08 h 05

    Oui mais !

    Ceux qui s'excusent pour tout crime ou faute grave de leur part ou de ceux qu'ils représentent devraient toujours en accepter les conséquences et indemniser les victimes.
    Autrement, les excuses ne pèsent pas lourd et n'ont guère de signification.
    C'est le sacrifice que le responsable s'impose qui valide le pardon demandé.