Armes à feu - Le Connecticut durcit ses lois

Le gouverneur du Connecticut, Daniel P. Malloy, a apposé sa signature jeudi au bas d'une loi qui resserre le contrôle des armes à feu.
Photo: Steven Senne AP Le gouverneur du Connecticut, Daniel P. Malloy, a apposé sa signature jeudi au bas d'une loi qui resserre le contrôle des armes à feu.

Un gouverneur qui a eu la lourde tâche d’annoncer à des parents, il y a quelques mois, que leurs enfants avait été froidement abattus alors qu’ils se trouvaient dans leur école de Newtown a apposé sa signature jeudi au bas d’une loi qui resserre le contrôle des armes à feu.


La législation élaborée conjointement par les républicains et les démocrates de l’État du Connecticut interdit la vente de chargeurs grande capacité comme celui utilisé lors de la tuerie de l’école primaire Sandy Hook en plus d’exiger que les chargeurs de plus de dix balles déjà entre les mains de propriétaires d’armes soient enregistrés.


Daniel P. Malloy a paraphé l’entente quelques heures après que l’Assemblée eut approuvé la mesure permettant au Connecticut de se doter de l’une des lois les plus sévères en la matière aux États-Unis.


Le politicien a déclaré qu’il s’agissait, pour lui et pour toutes les personnes présentes dans la salle, d’une journée forte en émotions. Il s’est réjoui du fait que les camps républicain et démocrate aient réussi à s’entendre, un rareté au pays.


Le massacre à l’école primaire Sandy Hook, qui a fait 26 victimes, dont 20 jeunes enfants, a ravivé le débat sur le contrôle des armes au sud de la frontière. Le président Barack Obama s’est engagé à faire du contrôle des armes l’une des priorités de son administration au cours de son second mandat.


Le Connecticut est désormais dans la même catégorie que des États comme la Californie, New York, le New Jersey et le Massachusetts, qui peuvent se targuer d’avoir les lois les plus sévères en ce qui a trait au contrôle des armes à feu, selon Brian Malte, directeur d’une organisation appelée la Brady Campaign to Prevent Gun Violence.

À voir en vidéo