Menaces sur Twitter à l’endroit d’Obama

Un homme de Birmingham, en Alabama, a plaidé coupable à une accusation d’avoir proféré des menaces de mort à l’endroit du président Barack Obama sur Twitter, ont annoncé lundi des procureurs fédéraux. Jarvis Britton, âgé de 25 ans, a plaidé coupable lundi, selon la procureure Joyce White Vance. Le 14 septembre, l’homme avait écrit « Tuons le président. F.E.A.R. » sur le microblogue. De nombreuses personnes, incluant des soldats d’une base militaire en Géorgie, ont été reliées à une milice qui, selon les procureurs, porte le nom F.E.A.R. - un acronyme pour «Forever Enduring Always Ready». Les procureurs soutiennent que le groupe caressait l’idée de mener des attaques terroristes et que leur but ultime était de renverser le gouvernement et d’assassiner le président.

À voir en vidéo