Fusillade dans un campus au Texas: un suspect arrêté, plusieurs blessés

Vue aérienne du Lone Star College System de North Harris, dans la région de Houston.
Photo: Google Maps Vue aérienne du Lone Star College System de North Harris, dans la région de Houston.
Le shérif du comté de Harris, le major Armando Tello, a indiqué que les autorités avaient arrêté un suspect.

Les autorités pensent qu'il pourrait y avoir eu un deuxième tireur, selon un responsable de l'application de la loi à Washington, qui a réclamé l'anonymat parce qu'il n'était pas autorisé à discuter d'une affaire en cours.

Selon le compte Twitter officiel du collège, la fusillade a opposé deux personnes et la situation est maintenant sous contrôle. L'établissement avait précédemment diffusé une alerte sur son site Internet, avertissant les étudiants et le personnel de se mettre à l'abri immédiatement ou d'éviter de se rendre sur le campus.

Des images aériennes tournées par des télévisions locales montraient des véhicules de police et des ambulances garés sur le campus North Harris du Lone Star College, à une trentaine de kilomètres du centre de Houston. On pouvait voir du personnel d'urgence traiter des personnes allongées sur des civières, tandis que d'autres sortaient en courant d'un édifice, accompagnées par des policiers.

Un porte-parole des services d'urgence du comté de Harris, Mark Smith, a déclaré que quatre personnes avaient été transportées dans deux hôpitaux. Au moins deux personnes ont été blessées par balle et une autre semble avoir subi une crise cardiaque reliée à la fusillade, a-t-il précisé. L'un des blessés est dans un état critique, selon M. Smith.

En plus du campus de North Harris, quatre écoles des environs ont fait l'objet de mesures de confinement durant l'incident, selon un porte-parole.

«J'avais peur de sortir»


Cody Harris, âgé de 20 ans, se trouvait dans une classe avec six ou sept autres étudiants en attendant que leur cours commence quand il a entendu huit coups de feu.

Les autres étudiants et lui se sont regardés et se sont dits qu'ils devaient fuir les lieux.

«J'avais peur de sortir», a-t-il dit. «J'ai appelé ma grand-mère et je lui ai dit de venir me chercher.»

Daniel Flores, 19 ans, était dans un laboratoire du deuxième étage pour faire ses devoirs quand il a entendu six ou sept coups.

«Je ne pensais qu'il s'agissait de coups de feu», a-t-il raconté. «On aurait dit quelqu'un qui tapait du pied dans une porte.»

Une soixantaine d'étudiants se trouvaient dans le laboratoire, et ils se sont tous précipités vers la sortie quand ils ont réalisé qu'ils avaient entendu des coups de feu, selon le jeune homme. Les étudiants se sont réfugiés dans un centre de services à la communauté, où les autorités les ont maintenus pendant une trentaine de minutes avant de les laisser partir.

À voir en vidéo