Une ville du New Jersey place des policiers armés devant ses écoles

Les élèves d’une petite ville du New Jersey ont repris la classe mercredi avec des policiers armés dans toutes les écoles, décision qui fait suite au massacre de Newtown, au Connecticut, le mois dernier.

«La sécurité de nos élèves, de notre personnel et des bâtiments sont de la plus grande importance pour offrir un environnement confortable, qui encourage l’apprentissage et la réussite scolaire. Et dans cet objectif, en réponse à la tragédie de Newtown [Connecticut], à partir de mercredi 2 janvier, chaque école de Marlboro, aura un policier de Marlboro, armé et en uniforme dans ses locaux», précise le site internet des écoles publiques de cette ville de 40 000 habitants, située à une heure en voiture de New York.


La mesure est présentée comme «temporaire», pour trois mois, «le temps que soient menées des discussions pour améliorer la sécurité», précise le site.


Les réactions sur la page Facebook du site des écoles étaient mitigées.


«C’est une idée merveilleuse», écrivait ainsi une mère de famille, Lor Ann Gillis Coyne, tandis qu’une autre, Linda McCann Jeffers, dénonçait «un non sens», rappelant que des gardes armés n’avaient pas empêché la tragédie de Columbine (avril 1999, 13 morts) ou de Virginia Tech (avril 2007, 32 morts).


Vingt enfants ont été tués le 14 décembre dernier à Newtown par un jeune de 20 ans qui avait forcé son entrée dans l’école de Sandy Hook, pourtant fermée, avec un fusil semi-automatique. Il a criblé de balles 20 enfants de 6 et 7 ans et six femmes membres de l’encadrement, avant de se suicider à l’arrivée de la police.


Les enfants de Sandy Hook doivent eux aussi reprendre jeudi le chemin de l’école, mais dans un nouvel établissement remis à neuf, dans la ville voisine de Monroe. C’était la première fois que les enfants survivants revenaient à l’école depuis le massacre du 14 décembre, qui a fait 26 morts, dont 20 élèves. Les classes reprendront officiellement jeudi.


La nouvelle école, située à Monroe, a été rebaptisée en hommage à l’ancien établissement que fréquentaient les élèves. L’administratrice des écoles de Newtown, Janet Ro binson, a expliqué que ce changement était approprié parce que les enfants «font partie de la famille Sandy Hook». Elle a fait cette déclaration après une journée portes ouvertes réservée aux enfants et à leurs proches à l’école intermédiaire Chalk Hill de Monroe.


Tout au long de la route rurale reliant Newtown à Monroe, des affiches accueillaient les élèves. «Bienvenue à l’école primaire Sandy Hook», «Bienvenue, vous êtes dans nos prières», «Nous vous aimons», disaient les affiches. De nombreux policiers étaient postés devant la nouvelle école pour assurer la sécurité.


Des équipes de travail et plusieurs bénévoles ont préparé l’école Chalk Hill pour recevoir les élèves, refaisant la peinture et installant du nouveau mobilier.


Les spécialistes soulignent qu’il est important que les enfants reviennent à leur routine quotidienne et que les parents et les professeurs trouvent des façons de les rassurer.

À voir en vidéo