En bref - Le site de Mastercard est attaqué

Londres — Des pirates informatiques ont attaqué le site Internet de Mastercard en représailles à la fermeture des moyens de paiement de WikiLeaks, ont rapporté hier la BBC et d'autres médias.

Mastercard n'a pas réagi dans l'immédiat. Son site n'était apparemment pas disponible en ligne. Des pirates qui se font appeler Anonymous ont menacé en début de semaine de lancer des attaques par déni de service contre des entreprises telles que la société de paiement en ligne PayPal qui ont bloqué les moyens de paiement de WikiLeaks. Ils y voient une tentative de censurer WikiLeaks, dont les fuites dans la presse sur les télégrammes diplomatiques américains irritent fortement l'administration Obama, dans la cadre de la «première guerre informatique».
1 commentaire
  • Kaomax - Inscrit 20 décembre 2010 01 h 58

    Des moyens à la hauteur du peuple

    Depuis toujours les grands médias sont manipulés par des gens de "pouvoir". Ne cachons pas que le pouvoir, c'est les magmas de la finance et non les politiciens qui en sont uniquement que les pantins médiatiques.

    L'économie mondiale se porte mal parce que les plus riches, veulent être davantage riches à tout prix. Que ce soit par les manipulations dans les marchés boursiers, que par les hausses injustifiables du pétrole.

    L'internet ouvre les fenêtres jadis "contrôlées", sur les "vrais situations", par la dénonciation des actes gérés par les politiciens et autres hommes de pouvoir. Ça dérange les "gros joueurs" habitués à manipuler par les moyens conventionnels.

    Mais voilà la faille qui se dresse devant eux, un peuple qui aura su se donner les moyens de communiquer les vrais informations.

    Aujourd'hui c'est "wikileaks" qui fait la "Une", demain ce sera autre chose. Prenons le pour "acquis", nous arrivons à la fin d'une gestion manipulatrice des sociétés, par une poignée de richissime qui se vouent à faire la pluie et le beau temps depuis plusieurs décennie, voir quelques siècles.

    Jadis ce fut la monarchie qui passa à la guillotine du peuple, aujourd'hui c'est par la technologie de pointe que le peuple reprendra les pouvoirs qui lui ont été honteusement volé par une poignée de malfras insatisfaisablement assoiffé de pouvoir.