États-Unis - Un pasteur résolu à brûler le Coran

Washington — Le pasteur de l'église américaine qui prévoit de brûler un Coran le 11 septembre a déclaré hier «prendre au sérieux» les inquiétudes formulées à ce sujet par le chef des forces internationales en Afghanistan, tout en se disant «fermement résolu» à mener le projet à bien.

Le Dove World Outreach Center (Centre colombe pour aider le monde), église baptiste située à Gainesville (Floride), prévoit de brûler en public un exemplaire du Coran samedi à l'occasion du neuvième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis.

«Je suis très inquiet des répercussions possibles dans l'hypothèse où ils brûleraient un Coran», a déclaré lundi le commandant des forces internationales en Afghanistan, le général David Petraeus. «Cela pourrait mettre en danger à la fois les troupes et l'effort global en Afghanistan».

«Nous prenons les paroles du général très au sérieux», a réagi le pasteur de l'église, Terry Jones, sur la chaîne américaine CNN. «Nous sommes en fait très, très préoccupés» par les conséquences évoquées par le général, a-t-il ajouté.

Interrogé pour savoir si cela signifiait que le projet de brûler un exemplaire du Coran pourrait être annulé, le pasteur a répondu: «Nous sommes fermement résolus à aller jusqu'au bout, mais en même temps, nous prions à ce sujet.

Le projet a suscité hier de fermes mises en garde de par le monde, l'Iran évoquant des réactions «incontrôlables» tandis que les États-Unis disaient craindre pour la vie de leurs soldats.

Ce projet est «source d'inquiétude» et «place nos troupes en danger», a déclaré hier la Maison-Blanche.

Le pasteur de l'église, Terry Jones, a assuré sur la chaîne CNN que les «paroles du général étaient prises très au sérieux», mais qu'il était pour autant «fermement résolu» à mener le projet à bien.

«Nous réalisons que cet acte pourrait en effet offenser [...] les musulmans», a-t-il ajouté. «Mais nous estimons que le message que nous essayons de faire passer est bien plus important que le fait que des gens soient offensés. Nous croyons qu'on ne peut pas reculer devant les dangers de l'islam», a déclaré le pasteur Terry Jones sur la chaîne CNN.

L'initiative a également été condamnée par le secrétaire général de l'OTAN, Anders Fogh Rasmussen, tandis que l'Iran a conseillé «aux pays occidentaux d'empêcher l'exploitation de la liberté d'expression pour insulter les livres saints».

Sous le titre: «Que personne ne brûle le Coran», l'Osservatore Romano, le quotidien du Vatican, s'est aussi fait l'écho des multiples condamnations.
25 commentaires
  • Louis-Philippe Nadon - Inscrit 8 septembre 2010 03 h 18

    Terry Jones va prier afin que le brasse camarade ne pogne pas ! Nous somme sauver ! Aleluia

    Il y a longtemps que la religion aurait du perdre toute crédibilité. Les croisades, la reconquîsta, les conquistadores, les jésuites, Les conflit catholique-protestant du moyen âge, Les Hussites, Zwingli, le massacre des Kurdes, L’excision, la sharia, la Palestine, L’intégrisme, le rejets de l’existences des dinosaure, les killers kool aid, les sacrifice humain, le shamanisme. L’histoire est remplie à ras bord d’exemple des frasques de la religion. Le sang coule à flot depuis que le monde est monde. Il est grand temps de mettre cette béquille de la moralité au placard de la préhistoire des mythes et légendes. J’attends toujours le règne de la raison. Il faut enlever le volant des mains des charlatans (Charest) et des illuminer (Terry Jones) si l’on veut avoir quelconque chance de faire évoluer le genre humain. Combiens de millénaires a s’entre tuer en louangeant la déification de la bonté. Réveillez vous les moutons ! Le cadran sonne !

  • Socrate - Inscrit 8 septembre 2010 06 h 38

    bûchers

    Faisons plutôt brûler le pasteur.

  • martin grenier - Inscrit 8 septembre 2010 07 h 10

    coran

    Pauvre terry jones attiser le feux louis philipe nadon a raison
    grenier.martin@videotron.ca

  • SusanK - Inscrit 8 septembre 2010 09 h 56

    Liberté d'expression

    Ils ont le droit de détruire les tours jumelles par le feu sans aucun contrecoup de la population. Ils ont le droit de mettre un couple américain en prison pour 25 ans parce qu'ils ont touché à un Qur'an sans se laver les mains. Ils ont le droit de brûler des villages entiers de chrétiens au nom du Qur'an.

    Mais nous, on n'a aucun droit.

    Avec ces menaces, ils sont en train d'éradiquer notre liberté d'expression. Réveillez-vous!

  • d i a n e - Inscrite 8 septembre 2010 10 h 08

    Les religions...

    Les religions en soi ne sont pas mauvaises en soi. Ce sont les personnes qui les pratiquent qui peuvent devenir des "Terry Jones"!...

    Brûler le Coran: (M. Jones a-t-il peur de perdre des "adeptes" de l'évangile?); brûler la Torah, ou l'Evangile, ou autre est une perte de temps totale!

    Monsieur Jones, s'il est bon chrétien, devrait prêcher par l'exemple et plutôt utiliser son temps pour être charitable envers les personnes de son entourage...
    et peut-être aussi se rendre au Pakistan où il y a 8 (huit) millions d'êtres humains qui ont besoin, de toute urgence, d' A I D E !!!

    Il semble qu'il préfère le confort de son bureau, à préparer son "speach" pour dimanche prochain et déblatérer sur le Coran (l'a-t-il déjà lu?...) et les musulmans, et autres religions! Dommage!