Le calme après la tempête

Une famille en promenade dans la neige à Washington
Photo: Agence Reuters Jonathan Ernst Une famille en promenade dans la neige à Washington

Sous un grand soleil, les habitants de l'est des États-Unis commençaient hier à déblayer les rues de Washington et de sa région, après une tempête «historique» qui a battu des records en matière de chute de neige, privant des dizaines de milliers de foyers d'électricité.

La tempête de neige, baptisée «snowpocalypse» ou «snowmageddon» par les habitants, a affecté vendredi et samedi des dizaines de millions d'Américains, de l'est de l'Indiana au New Jersey, à la Pennsylvanie et au Maryland jusqu'en Caroline du Nord, soit sur plus de 1000 km.

Ces deux jours de tempête ont dépassé les records précédents enregistrés lors des intempéries de janvier 1996, a indiqué la météo nationale.

Dans la capitale américaine, les chutes ont atteint 70 cm dans certains quartiers, selon les données des services de la météorologie nationale, le National Weather Service (NWS). Dans l'État voisin du Maryland, la barre symbolique de 1 m a été franchie. Ainsi à Colesville, le NWS a recensé 101,6 cm de neige. Près de Baltimore, 96 cm de neige sont tombés pendant la tempête de neige, ce qui représente un record, selon les météorologues.

Un record de 82 cm de neige a également été enregistré samedi sur l'aéroport international de Dulles, en Virginie, toujours selon le NWS.

Les routes principales, qui ont été partiellement dégagées après la tempête, sont devenues des patinoires particulièrement dangereuses pour les automobilistes alors que les températures ont plongé sous les -10 degrés Celsius dans la nuit de samedi à hier.

En dehors de ces voies principales, les routes ressemblent à des pistes enneigées où seuls des 4x4 s'aventurent.

«Cette neige est tellement massive que les chasse-neige ne peuvent rien faire dans certains quartiers. On va devoir faire appel aux bulldozers pour enlever la neige», a expliqué Laura Southard, des services de secours de l'État de Virginie.

«C'est vraiment un défi pour nous et ça va le rester pour l'essentiel de la semaine qui vient», a-t-elle déclaré en rappelant que les services météo attendent de nouvelles chutes de neige à hauteur de 20 cm demain.

La neige lourde et collante a endommagé des lignes électriques ce qui a plongé 350 000 personnes dans le noir samedi dans le Maryland et en Virginie, selon des chiffres des centres de secours des deux États.

Hier, plus de 200 000 foyers ou entreprises n'avaient toujours recouvré le courant dans ces deux États, en dépit du travail des équipes de secours qui ont permis de rétablir le courant chez beaucoup de ménages. L'aéroport Reagan, qui accueille les vols nationaux, était toujours fermé hier comme la plupart des magasins du centre de la capitale où ils sont normalement ouverts sept jours sur sept.