Sarah Palin pense à 2012

Sarah Palin ce week-end à Nashville
Photo: Agence Reuters Josh Anderson Sarah Palin ce week-end à Nashville

Washington — L'ex-colistière de John McCain à l'élection présidentielle, Sarah Palin, n'a pas exclu hier de briguer elle-même la Maison-Blanche en 2012 mais a assuré qu'elle n'avait pas encore arrêté sa décision.

«Je pense qu'il serait absurde de ne pas envisager ce que je peux potentiellement faire pour aider notre pays», a-t-elle dit sur la chaîne Fox News, où elle officie depuis début janvier comme éditorialiste.

«Je ne fermerai pas la porte qui pourrait peut-être m'être ouverte à l'avenir», a-t-elle ajouté. Quasi inconnue lorsque John McCain l'a choisie pour former le ticket républicain à la présidentielle de 2008, Sarah Palin est aujourd'hui une des figures les plus populaires dans la base du Grand Old Party.

Elle a reçu un accueil triomphal samedi lors d'une réunion du réseau «Tea Party» à Nashville. Dans son discours, elle a fustigé la politique de Barack Obama en matière de comptes publics et de sécurité nationale. Hier sur Fox News, elle a estimé que le président démocrate serait vulnérable en 2012 s'il poursuivait le même programme.