Le blizzard souffle sur les États-Unis

Washington — Une tempête de neige aux allures de blizzard a frappé ce week-end la côte Est des États-Unis, faisant au moins cinq morts, perturbant les transports dans la région et privant des centaines de milliers d'usagers d'électricité.

À Washington, où l'on n'excluait pas de battre l'enneigement record enregistré en 2003, un premier record a déjà été battu à l'aéroport national Reagan, avec la plus importante chute de neige en une seule journée du mois de décembre: 40 centimètres de neige.

Dans une capitale fédérale où une alerte à la tempête de neige était en vigueur, il est tombé jusqu'à 60 cm de neige par endroits, et les transports en commun étaient presque à l'arrêt. Philadelphie aussi était recouverte de près de 59 cm de neige. En importance, ces chutes de neige se classent au deuxième rang depuis le début des statistiques pour cette ville en 1884. Medford, banlieue de Philadelphie, s'est quant à elle habillée d'un manteau blanc de 60 cm d'épaisseur.

Et ceux qui se sont hasardés dehors samedi (le dernier avant Noël est habituellement l'une des journées les plus chargées de l'année), se sont retrouvés dans des magasins quasiment vides où les pères Noël s'ennuyaient sans personne avec qui se faire prendre en photo.

En Virginie, la Garde nationale a été mobilisée pour secourir en 4x4 les automobilistes en difficulté, et environ 500 personnes ont dû s'abriter dans des centres d'accueil d'urgence.

Le front neigeux se déplaçait lentement vers le nord-est, les météorologues prévoyant plus de 41 cm de neige d'ici hier soir sur le Connecticut, le Rhode Island et le Massachusetts, et jusqu'à 25 cm sur New York.

Des alertes à la tempête de neige étaient de fait en vigueur pour certaines régions de l'État du Rhode Island et du Massachusetts, alors que des rafales atteignaient les 96 km/h. Une quarantaine de centimètres de neige étaient attendus dans des secteurs du sud de la Nouvelle-Angleterre.

À voir en vidéo