États-Unis - L'ADN innocente un homme injustement emprisonné pendant 35 ans

Bartow — Un Américain de 54 ans condamné en 1974 à la réclusion à perpétuité pour l'enlèvement et le viol d'un enfant de neuf ans a été libéré hier de prison, après avoir été innocenté grâce un test ADN.

James Bain a quitté la prison de Bartow, en Floride, après 35 ans de captivité. «Rien ne peut remplacer les années que Jamie a perdues», a déclaré Seth Miller de Projet Innocence, une association d'avocats qui a permis à 245 condamnés d'être mis hors de cause aux États-Unis.

Entouré de ses amis et de sa famille, James Bain avait auparavant comparu hier devant le tribunal, où le juge James Yancey a ordonné sa libération. «M. Bain, je signe maintenant le document. Vous êtes un homme libre. Félicitations», a-t-il déclaré.

Les avocats du Projet Innocence ont pris en main le dossier auparavant en 2009. James Bain, qui a toujours clamé son innocence, avait auparavant déposé des demandes en vue d'une analyse ADN, toutes rejetées. Un magistrat a finalement ordonné ces tests, dont les résultats, annoncés la semaine dernière, ont mis hors de cause James Bain.

«Non, je ne suis pas en colère», a-t-il expliqué devant la presse. «Parce que j'ai Dieu». Il a passé son premier appel sur un téléphone portable, pour annoncer à sa mère âgée de 77 ans qu'il venait d'être libéré. Il compte à présent passer du temps avec elle et le reste de sa famille. «C'est pour moi la chose la plus importante dans ma vie, à présent, à part Dieu».

À voir en vidéo