Sarah Palin a un plan pour l'Amérique

Washington — L'ex candidate à la vice-présidence américaine Sarah Palin affirme qu'il est «temps de reconstruire» l'Amérique sur sa page Facebook, mais ne dévoile pas vraiment les raisons qui l'ont poussée à renoncer à son poste de gouverneur de l'Alaska.

Sans parler explicitement de l'élection présidentielle de 2012, la républicaine Sarah Palin, 45 ans, affirme sur sa page personnelle: «je regarde désormais devant moi et [cherche] comment nous pouvons faire avancer le pays ensemble, avec nos valeurs [prônant] moins d'intervention du gouvernement, une plus grande indépendance énergétique, une sécurité nationale plus forte et beaucoup moins d'impôts», écrit-elle dans ce qui pourrait ressembler à une ébauche de programme.

«J'espère que vous me rejoindrez», dit-elle à ses lecteurs. «Maintenant, voici venu le temps de reconstruire et d'aider notre pays à accéder à la grandeur!» Depuis la campagne présidentielle de 2008, où elle avait su mobiliser la base populaire républicaine, les spéculations sur une éventuelle candidature de cet électron libre du parti à la prochaine échéance de 2012 n'ont cessé. Mme Palin, qui s'était comparée pendant la campagne à «un pitbull avec du rouge à lèvres», avait été la caution conservatrice du «ticket» républicain. Avant de devenir plus dissuasive pour certains électeurs estimant qu'elle n'était pas qualifiée pour éventuellement succéder à John McCain, 72 ans, en cas de victoire républicaine.