En bref - Torture: Bush persiste et signe

Chicago — L'ancien président américain George W. Bush a défendu les techniques d'interrogatoire assimilées à de la torture utilisées par son administration dans sa «guerre contre le terrorisme», les jugeant légales et nécessaires, rapportait hier la presse américaine. Au cours de déclarations sur un vaste éventail de sujets, M. Bush, qui s'exprimait jeudi soir devant l'Economic Club of Southwestern Michigan, a défendu sa décision d'autoriser des interrogatoires poussés pour faire parler les cerveaux présumés des attentats du 11 septembre 2001.

M. Bush a souligné que ces techniques avaient reçu le feu vert de ses conseillers juridiques, rapporte le Detroit Free Press. M. Bush a plaidé pour une approche multiforme de ce qu'il voit comme une guerre de longue durée contre des fanatiques idéologiques. M. Bush a fait ces remarques une semaine après les vives critiques émises par son vice-président, Dick Cheney, envers le président Barack Obama, qui a mis un terme aux techniques controversées d'interrogatoire, ce qui, pour M. Cheney, met les États-Unis en danger.