Un forcené fait une douzaine de victimes dans l'État de New York

Binghampton — Le gouverneur de l'État de New York, David Paterson, a affirmé hier que «12 ou 13» personnes avaient été tuées par un homme armé s'en prenant à un centre d'aide aux immigrés de Binghamton, une ville de cet État américain.

L'homme armé, qui était entré dans la matinée dans le centre d'aide aux immigrés, prenant 41 personnes en otages, a été retrouvé mort dans le bâtiment, a annoncé un peu plus tard une source judiciaire.

D'après la carte d'identité retrouvée sur lui, cet homme avait 42 ans et s'appelait Jiverly Voong. Il est mort d'une blessure par balle qu'il s'est lui-même infligée, a-t-on appris de même source.

Le gouverneur David Paterson a qualifié cette fusillade de «jour tragique pour New York».

Selon le journal Binghamton Press & Sun Bulletin, des cours de citoyenneté étaient programmés hier dans le centre.

Peu après le début de la prise d'otages, le FBI a envoyé une équipe sur place, notamment des négociateurs, a affirmé un responsable s'exprimant sous couvert d'anonymat.

Selon le journal, au début de la prise d'otages, 41 personnes étaient retenues dans l'immeuble de l'American Civic Association. Plusieurs personnes ont ensuite été évacuées sur des civières et transportées à l'hôpital. Plusieurs appartements voisins ont été évacués.

D'après le journal, l'homme, relativement jeune, avait barricadé la porte arrière du bâtiment avec sa voiture, avant d'entrer par la porte de devant en ouvrant le feu avec son arme.

Cinq personnes blessées par balles ont été soignées au Centre médical Wilson à Johnson City, selon une porte-parole de l'hôpital, Christina Boyd.

À voir en vidéo