En bref - L'Amérique d'Obama est vulnérable, dit Cheney

Washington — Dick Cheney, l'ancien vice-président américain, a accusé une nouvelle fois hier le président Barack Obama d'avoir rendu l'Amérique plus vulnérable, dans sa première interview télévisée depuis qu'il a quitté le pouvoir.

Interrogé sur CNN s'il pensait que l'Amérique était moins sûre sous Barack Obama, qui a remis en cause ou supprimé bon nombre des mesures antiterroristes prises après le 11-Septembre par l'administration Bush, l'ancien vice-président a répondu sèchement: «je le pense». «Je pense que ces programmes étaient absolument cruciaux dans les succès rencontrés dans la collecte des renseignements qui nous ont permis de déjouer toutes les tentatives d'attaquer les États-Unis depuis le 11-Septembre», a déclaré M. Cheney. «Je pense que c'est un grand succès. Cela a été fait légalement et cela a été fait en accord avec nos pratiques constitutionnelles et nos principes», a dit l'ancien vice-président, une affirmation contestée avec virulence par un grand nombre d'organisations de défense des droits de l'homme. «Le président Obama a fait campagne contre ces programmes à travers tout le pays et maintenant il fait des choix qui à mon avis vont augmenter les risques d'une nouvelle attaque contre le peuple américain», a accusé M. Cheney.

À voir en vidéo