En bref - Poznan: Bush pense à la transition

L'administration Bush, montrée du doigt pour son laxisme en matière de lutte contre les changements climatiques, a promis hier de ne pas couper l'herbe sous le pied de la prochaine équipe du président élu Barack Obama à la conférence de l'ONU sur le climat à Poznan, en Pologne.

«Nos objectifs à Poznan sont de parvenir à un consensus sur un plan de travail concret [...] qui nous guidera ainsi que la nouvelle équipe dans des négociations intensives l'année prochaine pour parvenir à un accord sur le climat à Copenhague en décembre 2009», a ainsi déclaré Paula Dobriansky, sous-secrétaire d'État pour la démocratie, qui conduira la délégation américaine jeudi et vendredi prochains aux travaux ministériels de la conférence. Dans le cadre de la transition, l'administration républicaine entend donc faire avancer les choses, «mais sans fermer des portes ou des options à la nouvelle administration», a insisté Mme Dobriansky. Selon elle, Poznan devrait mettre en exergue l'importance de la recherche et du développement de technologies permettant de produire de l'énergie propre pour relever efficacement le défi du changement climatique. L'équipe Bush est hostile à un plafonnement contraignant des émissions basé sur un système d'échange des droits d'émissions, dit «cap and trade», sur le modèle de Kyoto, jugé trop pénalisant économiquement.

À voir en vidéo