En bref - Un faux NYT annonce la fin de la guerre en Irak

New York — Un groupe de plaisantins a distribué hier, principalement à New York et Los Angeles, plus d'un million d'exemplaires d'une édition pirate du New York Times annonçant en une la fin de la guerre en Irak.

Ce journal de 14 pages, daté du 4 juillet 2009, jour de la fête nationale américaine, serait dû à l'imagination fertile des «Yes Men», spécialisés dans les canulars et les pastiches. Ces «Yes Men» avaient fait déjà parler d'eux en se faisant passer pour des responsables de l'Organisation mondiale du commerce (OMC)... qui annonçaient officiellement le sabordage de cette institution. Dans un communiqué diffusé sur le site internet www.nytimes-se.com, les auteurs du faux New York Times affirment avoir mis six mois à concocter cette édition du prestigieux quotidien new-yorkais, imprimée dans six endroits différents et distribuée par des milliers de volontaires.