Sarah Palin a commis un abus de pouvoir

Juneau — La colistière du candidat républicain à la Maison Blanche, Sarah Palin, a commis un abus de pouvoir dans le cadre de ses fonctions en tant que gouverneure de l'Alaska, selon les conclusions d'une enquête parlementaire rendues publiques hier.

Dans un rapport de 263 pages remis par le Conseil législatif de l'Alaska après six heures d'auditions à huis clos, l'enquêteur Steve Branchflower a indiqué que Mme Palin était coupable de violations des règles éthiques de l'Etat. «La gouverneure Sarah Palin a abusé de son pouvoir en violant le Statut 39.52.110 (a) de l'Acte éthique concernant la branche exécutive de l'Alaska», a écrit M. Branchflower dans son rapport.

Mme Palin faisait l'objet d'une enquête parlementaire officielle dite du «Troopergate», lancée au niveau de son État avant qu'elle ne soit désignée comme candidate à la vice-présidence aux côtés de John McCain. M. Branchflower a estimé qu'elle avait commis un abus de pouvoir en faisant pression sur des agents de l'État pour licencier un agent de police.

Le chef de la sécurité publique de l'Alaska, Walt Monegan, avait été licencié le 11 juillet. Il affirme avoir été renvoyé pour avoir refusé de limoger un agent de police, Michael Wooten. Or, ce dernier se trouvait être l'ex-beau frère de Mme Palin et était engagé dans un divorce houleux avec la soeur de la gouverneure.

Dans son rapport, M. Branchflower a indiqué que Mme Palin avait «en connaissance de cause laissé se poursuivre une situation où une pression inacceptable avait été exercée à l'encontre de plusieurs subordonnés dans un but personnel: licencier l'agent de police Michael Wooten».

À voir en vidéo