Armes de destruction massive - Washington n'est pas assez efficace

Le site du World Trade Center sept ans après les attentats du 11-Septembre.
Photo: Agence Reuters Le site du World Trade Center sept ans après les attentats du 11-Septembre.

Washington — Sept ans après les attentats du 11-Septembre, les actions du gouvernement américain pour empêcher de futures attaques impliquant des armes de destruction massive (ADM), ne sont pas suffisamment efficaces, indiquait hier une enquête officielle.

Dans un document qui doit être formellement publié aujourd'hui, le Partenariat pour une Amérique en sécurité (PSA) affirme que le gouvernement n'a pas fait tout son possible pour contrer la menace posée sur son sol et vérifier la propagation des armes de destruction massive à l'étranger.

Le PSA, composé de membres de la Commission d'enquête sur le 11-Septembre, de conseillers à la sécurité nationale et de diplomates de différents horizons politiques, a donné au gouvernement américain une note globale de C.

Plus en détail, le gouvernement se voit attribuer un C+ pour ses efforts pour prévenir le terrorisme nucléaire, un B- pour le terrorisme utilisant des armes chimiques, et un C- pour le bio-terrorisme.

«Aujourd'hui, presque sept ans après les événements tragiques du 11 septembre 2001, la menace d'une nouvelle attaque terroriste majeure à l'encontre des États-Unis est encore très réelle», peut-on lire dans le rapport.

À voir en vidéo