Guantánamo - Deux nouveaux détenus sont transférés en Algérie

Washington — Les États-Unis ont transféré deux prisonniers du centre de détention de Guantánamo vers l'Algérie, a annoncé hier le département américain de la Défense, sans préciser leur identité.

Deux Algériens avaient déjà été transférés de Guantánamo vers leur pays en juillet. Plus de 65 détenus attendent encore leur transfert vers leur pays d'origine, a précisé le Pentagone dans son communiqué, soit pour être libérés soit pour y purger une peine de prison. «Nous faisons un effort concerté pour réduire la population de Guantánamo», a commenté un porte-parole du Pentagone, Jeffrey Gordon. Après ces départs, le nombre de prisonniers à Guantánamo est désormais d'environ 260, selon le département de la Défense. Seuls 21 d'entre eux ont été inculpés pour crimes de guerre et 20 doivent encore comparaître devant des tribunaux militaires d'exception. Le centre de détention a été ouvert en janvier 2002 pour y détenir des hommes soupçonnés par les États-Unis de liens avec al-Qaïda ou avec les talibans afghans.