Ouverture d'une enquête criminelle sur les vidéos détruites de la CIA

Washington — Le ministre américain de la Justice, Michael Mukasey, a annoncé hier l'ouverture d'une enquête criminelle sur la destruction d'enregistrements vidéo d'interrogatoires de membres d'al-Qaïda par la CIA.

Le 6 décembre, le directeur de l'Agence de renseignement américaine (CIA), Michael Hayden, avait reconnu que ses services avaient détruit en 2005 plusieurs bandes sur lesquelles des enquêteurs utilisaient des techniques controversées.

Face au scandale provoqué par cette révélation, le ministère de la Justice avait ouvert le 8 décembre une enquête préliminaire afin de déterminer s'il y avait suffisamment d'éléments pour justifier une enquête criminelle.

Moins d'un mois après cette première démarche, M. Mukasey a choisi d'ouvrir cette enquête criminelle, placée sous la responsabilité de John Durham, un procureur fédéral adjoint du Connecticut transféré pour cette affaire en Virginie, où se trouve le siège de la CIA. M. Durham mènera son enquête avec l'aide du FBI , a précisé M. Mukasey.

De nombreux élus démocrates et associations de défense des droits de l'homme avaient réclamé cette enquête approfondie, estimant que les enregistrements décrivaient probablement des actes de torture et que leur destruction pouvait être considérée comme une obstruction à la justice.

À voir en vidéo