Soudan : Washington cède à l'ONU

Washington — Les États-Unis ont reporté de plusieurs semaines l'adoption de nouvelles sanctions contre le Soudan liées à la situation au Darfour pour donner à l'ONU davantage de temps pour négocier avec Khartoum, a annoncé hier l'émissaire spécial de Washington au Soudan.

Andrew Natsios a déclaré au Sénat américain que le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, avait demandé fin mars aux États-Unis de lui laisser deux à quatre semaines supplémentaires pour négocier le déploiement au Darfour d'une force de maintien de la paix sous double mandat de l'ONU et de l'Union africaine, que le Soudan a refusé jusqu'ici. «Par égard au secrétaire général, nous avons reporté [les sanctions]», a déclaré Natsios.

À voir en vidéo