En bref - Des prisonniers manquent à l'appel

Washington — L'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW) a publié hier les noms de 38 hommes qui ont vraisemblablement été détenus dans les prisons secrètes de la CIA, mais qui ne donnent toujours pas signe de vie alors que ces prisons sont vides.

Le président George W. Bush avait reconnu en septembre l'existence de ce programme, mais l'administration avait précisé qu'après le transfert de 14 détenus, soupçonnés d'être des membres importants d'al-Qaïda, vers Guantánamo, la CIA ne détenait plus de prisonniers. Dans un rapport rendu public hier, HRW détaille les noms, nationalités, dates et lieu d'arrestation de 16 hommes «dont l'organisation pense qu'ils ont été détenus dans les prisons de la CIA» et de 22 autres «qui ont pu être détenus dans les prisons de la CIA», tous originaires du Moyen-Orient, d'Afrique du Nord, du Pakistan ou d'Iran.

À voir en vidéo