Démission d'un pasteur antigai

Colorado Springs — Un célèbre pasteur évangéliste américain, opposant déclaré au mariage homosexuel, a démissionné de son poste de président de l'Association nationale des évangéliques après avoir été accusé d'avoir eu des rapports sexuels payés avec un homme.

Le révérend Ted Haggard a également abandonné ses fonctions de chef de l'Église de la nouvelle vie, le temps qu'une enquête interne détermine s'il a bien entretenu des rapports sexuels mensuels avec un prostitué homosexuel au cours des trois dernières années.

Ted Haggard, marié et père de cinq enfants, a démenti ces accusations sur une chaîne de télévision américaine. «Je n'ai jamais eu de relations homosexuelles avec qui que ce soit. Je suis fidèle à ma femme», a-t-il affirmé.

Mais Ross Parsley, qui le remplace à la tête de l'Église de la nouvelle vie, a indiqué dans un courrier électronique envoyé aux membres de l'Église qu'il avait reconnu une partie des faits qui lui sont reprochés. «Il est important que vous sachiez qu'il a admis [...] que certaines des accusations contre lui sont vraies», a-t-il expliqué dans ce courrier.

L'Association nationale des évangéliques revendique 30 millions de membres. Ces accusations font surface alors que les électeurs du Colorado et de sept autres États américains doivent se prononcer mardi, en marge des élections de mi-mandat au Congrès, sur des amendements interdisant le mariage homosexuel.

Elles sont le fait de Mike Jones, 49 ans, de Denver, qui assure que Ted Haggard l'a payé pour avoir des relations sexuelles quasiment mensuelles pendant les trois dernières années. Il affirme avoir été contacté sur Internet par un nomme disant s'appeler Art, qui «sniffait» de la méthamphétamine avant leurs rapports pour décupler son plaisir.

Mike Jones affirme avoir reconnu Ted Haggard après l'avoir vu à la télévision et que leurs derniers rapports datent du mois d'août.