Selon le Conference Board - L'économie américaine devrait faiblir en fin d'année

Ottawa — L'économie américaine devrait faiblir au deuxième semestre de 2006 et pendant toute l'année 2007, selon le Conference Board du Canada.

Dans une étude rendue publique hier, le Board exprime l'avis que la hausse des taux d'intérêt, combinée aux prix élevés de l'énergie, finiront par affecter le marché immobilier et les dépenses des consommateurs américains.

«Les dépenses des consommateurs aux États-Unis ont à peine bronché même si les prix de l'énergie ont presque triplé au cours des dernières années, mais la fête devrait tirer à sa fin», écrit l'analyste Kip Beckman.

«Les prix élevés de l'énergie ainsi que la majoration des coûts pour les emprunts feront en sorte que les ménages auront moins d'argent à dépenser», ajoute-t-il.

La croissance du Produit intérieur brut pour l'année 2006 devrait atteindre 3,4 %, grâce en partie à une solide performance au premier trimestre. Pour 2007, le Conference Board prévoit une croissance de 2,7 % du PIB américain.

Même si l'organisme estime que le marché immobilier va connaître un ralentissement graduel, il souligne que le risque d'un «atterrissage brusque» est sans cesse plus grand.