La Corée du Nord adopte une loi autorisant les frappes nucléaires préventives

Cette annonce intervient dans un contexte de relations intercoréennes très tendues, Pyongyang accusant Séoul d’être responsable de la récente épidémie de COVID-19 qui a frappé le pays tout en menaçant son voisin de représailles.
Korean Central News Agency Korea News Service via Associated Press Cette annonce intervient dans un contexte de relations intercoréennes très tendues, Pyongyang accusant Séoul d’être responsable de la récente épidémie de COVID-19 qui a frappé le pays tout en menaçant son voisin de représailles.

La Corée du Nord a adopté une loi l’autorisant à mener une frappe atomique préventive et déclarant « irréversible » le statut de puissance nucléaire du pays, ont annoncé vendredi les médias d’État.

« Si le système de commandement et de contrôle de la force nucléaire nationale est en danger d’être attaqué par des forces hostiles, une frappe nucléaire est menée automatiquement et immédiatement », indique cette loi, selon l’agence d’État KCNA.

Par ce nouveau texte, « le statut de notre pays en tant qu’État doté de l’arme nucléaire est devenu irréversible », a déclaré le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, selon KCNA.

Cette annonce intervient dans un contexte de relations intercoréennes très tendues, Pyongyang accusant Séoul d’être responsable de la récente épidémie de COVID-19 qui a frappé le pays tout en menaçant son voisin de représailles.

La Corée du Nord a mené cette année une série de tests malgré les sanctions, dont celui d’un missile balistique intercontinental (ICBM) pour la première fois depuis 2017.

Des responsables américains et sud-coréens ont averti de manière répétée que le Nord se prépare à conduire ce qui deviendrait son septième essai nucléaire.

À voir en vidéo